Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/02/2016

Une excellente mini-série sur Thomas Cromwell (Arte)

CM Capture 1.jpgArtisan d'un Commonwealth républicain controversé, moteur de la Première Révolution anglaise (qui décapita le roi despote Charles 1er un siècle et demi avant que les Français fassent de même avec Louis XVI), Olivier Cromwell (1599-1658) est une des figures les plus méconnues des Français. Minutieusement étudié en France par Bernard Cottret (lien), puis, auparavant, par Olivier Lutaud (lien), il n'est pas à confondre (comme je l'ai fait moi-même en postant trop vite cette blognote, maxima culpa) avec Thomas Cromwell (1485-1540), un artisan de la Réforme en Angleterre, et ministre de roi Henri VIII. 

Ce Cromwell-là a fait l'objet, le mois dernier, d'une excellente mini-série sur Arte, en 6 épisodes. Intitulée Wolf Hall, elle est de toute beauté, et solidement documentée. On peut toujours la trouver en vidéo à la demande sur le site d'Arte (lien).

28/05/2015

Soudan: deux pasteurs protestants risquent la peine de mort

christian-church-in-sudan-in-this-undated-photo.jpgPour diverses raisons, certaines avouables, d'autres moins, le Soudan (du Nord), bénéficie d'une certaine mansuétude de la France...

Le régime de Khartoum, conduit par le sanguinaire Omar Al Bashir, poursuivi pour crimes contre l'humanité, se distingue pourtant régulièrement par ses atteintes massives aux droits les plus élémentaires.

Dans le domaine religieux, après l'édifiante affaire Meriam Ibrahim (une femme condamnée à mort pour avoir épousé un chrétien), le dernier "dossier chaud" en date est la menace de peine de mort qui plane sur deux pasteurs protestants traduits en justice, soi-disant pour des motifs d'"espionnage" et de "blasphème". Leurs noms sont Yat Michael et Peter Yen Reith, de la South Sudan Presbyterian Evangelical Church.

Lien.

13/09/2014

Ian Paisley (1926-2014), mort d'un géant

PAISLEY.jpgIan Paisley, leader religieux et politique nord-irlandais décédé hier, n'était pas seulement un géant par la taille. Fondateur d'une Eglise presbytérienne libre (fondamentaliste) et leader politique de tout premier plan, il a marqué de sa haute taille l'horizon britannique durant plus d'un demi-siècle.

Cet homme de caractère, intransigeant et viscéralement anticatholique, laisse derrière-lui un héritage contrasté. "For God and Ulster!" Témoin du poids persistant de la religion sur la scène politique en Europe, ce protestant fondamentaliste, d'orientation réformée (calviniste), a commencé par fédérer l'unionisme nord-irlandais dans une haine tenace à l'encontre du catholicisme. 

Lire la suite