Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/06/2018

France : le CNEF en visite à l'Assemblée Nationale

fff.jpg

Il est loin le temps où le "ghetto" évangélique français, discriminé et non-reconnu, était tenu à l'écart de la vie politique et sociale du pays.

Les réseaux protestants évangéliques, qui fédèrent plus de 3/4 des pratiquants protestants de France, se positionnent comme acteurs d'une société civile partenaire du "vivre-ensemble". En témoigne récemment cette info, relayée sur le site référence des évangéliques francophones:

Les délégués départementaux du Conseil national des évangéliques de France (CNEF) ont visité l’Assemblée nationale pour apprendre à dialoguer avec les autorités.

Le 19 juin 2018, 45 délégués se sont retrouvés dans ce but, dans le cadre d'une journée de formation.

Source: Evangéliques-info

13/07/2016

Alsace-Moselle: vers l'abrogation du délit de blasphème

maxnewsworldtwo336678.jpgEn France, le délit de blasphème, ou assimilé, a souvent été utilisé pour restreindre les libertés (cf. le très bon livre de Jean Boulègue, Le blasphème en procès). Dans bien des pays, il est toujours utilisé comme arme contre les minoritaires, notamment au Pakistan, où il est responsable de l'incarcération de nombreux chrétiens, notamment Asia Bibi, toujours emprisonnée (lien).

C'est pourquoi, au nom de la laïcité, un amendement (833) a été déposé puis adopté, à l'Assemblée Nationale, pour supprimer le délit de blasphème toujours en vigueur dans le droit local d'Alsace-Moselle.

Mais la Navette parlementaire (AN/Sénat) doit encore faire son travail avant une adoption définitive, ouvrant vers l'étape (logique) suivante: mettre enfin un terme au financement discriminatoire par l'argent public de certains clergés, en Alsace-Moselle. Pour faire mieux coïncider principe et réalité de la laïcité.

12/12/2015

France: l'écroulement d'un messianisme politique qui a floué le peuple

Résultats.pngQuel que soit le résultat du second tour des Régionales, demain, la population française semble avoir tourné la page du messianisme national qui donnait au Politique la prétention de changer la vie.

Elu sur cette thématique en 2012 (cf son Discours du Bourget et "le changement, c'est maintenant"), François Hollande et consors se sont fracassés sur le réel: un chômage de masse aux effets dramatiques, une activité découragée par la paperasserie et les charges, une école républicaine vouée au nivellement par le bas (incurie de la réforme des programmes, fin des bourses au mérite, des internats d'excellence, etc...), un Etat obèse, paternaliste et très mal contrôlé, une liberté d'expression à géométrie variable, une classe politique pléthorique et dépassée par les enjeux (hormis certains élus locaux), et un record de prélèvements obligatoires (2e rang mondial, OCDE).

Le FN, parti xénophobe, démagogique et nocif aux valeurs de la République, n'est pas la solution. Mais la seule indignation morale ne sert plus à rien. Géraldine Dalmas-Moreynas l'a bien résumé dans Le Monde: "La France a tourné le dos à ses élites. Comment ne pas la comprendre?" (lien).

Post-Scriptum: en juillet 2012, un amendement proposait le contrôle des frais professionnels des députés (à l'enveloppe considérable). L'immense majorité de la gauche et de la droite parlementaire ont voté contre. Seuls 24 députés ont voté pour, dont les deux députés... du Front National, Marion Maréchal-Le Pen et Gilbert Collard... (lien).

 

13/05/2014

Découvrir le groupe IRENE

Unknown.jpegRécemment constitué, le groupe IRENE, Identités et religions a pour but le "rassemblement de citoyens qui souhaitent étudier, réfléchir et proposer des moyens d'agir, notamment sur les questions de laïcité et de politiques publiques en lien avec l’affirmation du religieux dans l’espace public".

Si son site internet ne semble pas, pour l'heure, fonctionner (http://www.identites-et-religions.com/), il propose en revanche un magnifique programme de débats à l'Assemblée Nationale. Le premier a eu lieu hier (12 mai), le second le 19 mai 2014. Organisé par Bruno Gaudelet, Philippe Gaudin et Sylvie Taussig, il s'interroge sur raison politique et religions. Programme ici. 

 

03/11/2013

La République à l'épreuve de l'islam : colloque de l'IRIS

IRIS.jpgOuvert par Pascal Boniface, un colloque de l'IRIS (Institut Français des Relations Internationales) est annoncé à Paris pour le 14 novembre 2013, autour du thème "La République à l'épreuve de l'islam". 

En partenariat avec le Sénat et l'Assemblée Nationale, il combine approche d'experts (comme Jean-Pierre Filiu), d'acteurs (comme Tareq Oubrou), de journalistes (comme Christophe Barbier) et de politiques (comme Jean-Pierre Chevènement). Beau programme en perspective, consultable ici (PDF).

18/09/2018

France: le CNEF visite l'Assemblée Nationale

fff.jpgIl est loin, en France, le temps du "ghetto" évangélique à l'écart, discriminé comme "culte non-reconnu", en retrait.

A la Fuga Mundi (fuite du monde), les réseaux protestants évangéliques, qui rassemblent aujourd'hui au moins les 3/4 des pratiquants du protestantisme français, préfèrent le témoignage "dans le monde", sans pour autant être "du monde", pour reprendre une expression biblique qu'ils citent souvent.

En témoigne une "journée de formation" le 19 juin dernier avec visite de l'Assemblée Nationale, orchestrée pour ses délégués départementaux par le CNEF (Conseil National des Evangéliques de France).

Lien (site Info-Evangélique).