Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/11/2013

Conférence "Cohabitation Pacifique entre Christianisme et Islam"

imam-hassen-chalghoumi-2013.jpgIl y a trois jours s'est terminée à Paris, au temple réformé de l'Annonciation, la seconde Conférence Internationale pour une Cohabitation Pacifique entre Christianisme et Islam (7-8 novembre 2013). 

Organisée par l’association l'association Agape Mosaïque présidée par le pasteur évangélique Saïd OUJIBOU et l’OFEDH (Organisation Franco Egyptienne pour les Droits de l’homme), présidée par Jean MAHER, elle a réuni de nombreux intervenants prestigieux des deux religions (christianisme et islam) autour d'un programme prometteur. 

Je n'ai en fin de compte pas pu y assister, mais un riche reportage '"sur le vif" est proposé par Paul Ohlott sur le site Actu-chrétienne (lien).

06/09/2013

Egypte: attention au "prisme déformé"

egypte,sécularisation,religion,la vie,fatiha kaoues,anne guion,chrétiens d'egypte,islamisme,frères musulmansAprès le regard du directeur de l'ISEO sur la situation égyptienne, voici aujourd'hui une autre analyse distanciée d'excellente facture, celle que nous propose Fatiha Kaoues, post-doctorante au GSRL. Interrogée par Anne Guion pour l'hebdomadaire français La Vie, elle souligne notamment ceci:

"Après la révolution, j’ai rencontré de nombreux responsables protestants qui ont exprimé leur soutien à l’article 2 de la constitution relatif à la sharia, affirmant que cela est une garantie de stabilité sociale pour le pays. Et pourtant, les protestants sont réputés plus libéraux que les orthodoxes ou les catholiques. Depuis la France et l’Occident en général, de nombreux observateurs analysent la situation de l’Egypte à travers un prisme déformé. Il n’existe pas en Egypte un camp libéral allié aux chrétiens et opposé à un camp islamiste foncièrement anti-démocratique. En vérité, la société égyptienne dans son ensemble est profondément conservatrice et religieuse".

Le tout est à lire en accès libre sur le site de La Vie (lien).

25/06/2012

Mohamed Morsi, "président de tous les Egyptiens"?

mohammed-morsi.jpgLa victoire de Mohamed Morsi, candidat des Frères Musulmans aux élections présidentielles égyptiennes 2012, est une grande victoire pour la démocratie.

D'autant plus que les résultats ont été "lissés": dans un pays où les listes électorales sont, au mieux, insuffisantes, et où l'armée verrouille la rue, il y a fort à parier que le score réel de Morsi est plus proche de 70% que des parcimonieux 51,73% que la commission électorale lui a finalement attribué.

Lire la suite

19/05/2012

Enquête Pew: 61% des Egyptiens en faveur du modèle saoudien

egypte,pew forum,israël,etats-unis,frères musulmans,islam politique,religion et politiqueAlors que les Egyptiens s'apprêtent, la semaine prochaine, à voter pour leur président, le Pew Global Attitudes Project nous apprend que 61% des Egyptiens interrogés considèrent que les milliards de dollars d'aide américaine ont un impact "essentiellement négatif".

61% considèrent que l'Arabie Saoudite est LE meilleur modèle sur le plan du lien religion-politique, et 60% considèrent que les lois doivent strictement suivre le Coran. 61% également estiment qu'il faut mettre fin au traité de paix avec Israël (54% pensaient la même chose il y a un an). Cliquer ici pour le lien vers l'enquête.

04/01/2012

Pas de voeux aux coptes de la part des salafistes

img_3907_copy-1.jpgLu en ce début d'année sur Al Masri El Youm (grand journal indépendant égyptien): le parti Nour, représentant du salafisme égyptien, s'est abstenu d'adresser ses voeux aux autorités coptes (chrétiennes).

S'adresser mutuellement des voeux est pourtant une pratique intercommunautaire fondamentale, à laquelle souscrivent, par exemple, les Frères Musulmans.

De quoi s'interroger sur les revendications de modération des salafistes égyptiens (un quart du corps électoral), qui militent pour que l'identité islamique devienne constitutionnelle.

18/12/2011

Un copte protestant n°2 des Frères Musulmans égyptiens

habib-460188-png_311158.PNG.jpegQuelle époque!

Alors qu'on assiste un peu partout, au Sud de la Méditerranée, à la confirmation au grand jour du poids de l'islam politique, avec son cortège de peurs (notamment en matière de coexistence confessionnelle), les médias découvrent avec stupeur... qu'un copte protestant égyptien, fils de pasteur et 'chrétien engagé', est vice-président du parti des Frères Musulmans!

Pour en savoir plus, cliquer ici pour lire l'article de Fatiha Temmouri pour le magazine Le Point.