Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/04/2012

Embrasement du MALI: vers la fin de la tolérance religieuse?

images-1.jpegPour désamorcer l'accusation, excessive, selon laquelle les pays à majorité musulmane ne respecteraient pas pleinement la liberté religieuse et le droit de conversion, il m'est arrivé, au moins à deux reprises, dans ce blog, de donner pour exemple le MALI, étudié par ma collègue au GSRL, l'anthropologue Danielle Jonkers.

Le MALI est en effet longtemps resté paisible sur le plan religieux, la majorité musulmane se montrant très tolérante avec les minorités chrétiennes. Faut-il désormais en parler au passé?

Lire la suite

04/01/2012

Pas de voeux aux coptes de la part des salafistes

img_3907_copy-1.jpgLu en ce début d'année sur Al Masri El Youm (grand journal indépendant égyptien): le parti Nour, représentant du salafisme égyptien, s'est abstenu d'adresser ses voeux aux autorités coptes (chrétiennes).

S'adresser mutuellement des voeux est pourtant une pratique intercommunautaire fondamentale, à laquelle souscrivent, par exemple, les Frères Musulmans.

De quoi s'interroger sur les revendications de modération des salafistes égyptiens (un quart du corps électoral), qui militent pour que l'identité islamique devienne constitutionnelle.

02/01/2012

Le cheikh et le calife

9782847883107.jpgAprès avoir brièvement souligné tout l'intérêt de l'étude que Samir Amghar a consacré au salafisme,  je voudrais, dans le même esprit, signaler la très belle enquête que vient de publier le politologue marocain Youssef Belal.

Elle s'intitule Le cheikh et le calife, Sociologie religieuse de l'islam politique au Maroc, Lyon, ENS Editions, 2011 (334p).

A partir d'une enquête de terrain d'une brûlante actualité, consacrée à deux des principaux mouvements islamiques marocains, l'auteur réfléchit, sous l'angle des sciences sociales, aux dynamiques actuelles de la société civile marocaine.

Lire la suite

23/12/2011

Le salafisme aujourd'hui

9782841865635.jpgEn sciences sociales des religions, le comparatisme est risqué, mais il n'est pas optionnel. C'est en comparant qu'on affine l'analyse et qu'on évite les erreurs de perspective.

Bien que n'étant pas un spécialiste de l'islam, c'est au titre de cette exigence comparatiste que je voudrais signaler brièvement le beau livre de Samir Amghar, sociologue et chercheur au CERIUM, Centre d'études et de recherches internationales de l'Université de Montréal (canada).

Lire la suite

11/10/2011

A lire, "Digne de foi", le blog de Stéphanie Le Bars

stéphanie le bars,le monde,jean-marie guénois,le figaro,samir amghar,témoins de jéhovah,benoît vxiLorsqu'en 2009, Jean-Marie Guénois, du quotidien Le Figaro, avait lancé un blog (toujours actif) sur les questions religieuses, ce blog s'était fait un devoir de le signaler...

Rebelotte en cette année 2011, avec cette fois-ci, nos voeux de longue vie au nouveau blog de Stéphanie Le Bars, journaliste au quotidien Le Monde.

Lire la suite