Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/09/2019

Gilles Kepel fait retour sur son dernier livre

Capture d’écran 2019-09-19 à 22.49.15.pngOn ne peut pas dire que la nouvelle ait suscité une immense mobilisation dans la communauté scientifique. Pourtant, le politiste et islamologue Gilles Kepel, à l'oeuvre considérable, a été condamné à mort par DAECH en 2017...

Qu'on le suive ou non dans toutes ses thèses, il fait partie des meilleurs spécialistes du Proche et Moyen-Orient, dans un monde où les faussaires et les enfumeurs (non-arabisants de surcroît) se frayent facilement un chemin, en France, dans les grands médias.

Sorti du tunnel aujourd'hui, avec un beau livre en héritage, il a donné le mois dernier un interview de fond de grande qualité, sur Le regard libre

Lien.

04/04/2012

Embrasement du MALI: vers la fin de la tolérance religieuse?

images-1.jpegPour désamorcer l'accusation, excessive, selon laquelle les pays à majorité musulmane ne respecteraient pas pleinement la liberté religieuse et le droit de conversion, il m'est arrivé, au moins à deux reprises, dans ce blog, de donner pour exemple le MALI, étudié par ma collègue au GSRL, l'anthropologue Danielle Jonkers.

Le MALI est en effet longtemps resté paisible sur le plan religieux, la majorité musulmane se montrant très tolérante avec les minorités chrétiennes. Faut-il désormais en parler au passé?

Lire la suite

04/11/2011

Incendie de Charlie Hebdo et pseudo "fin de l'islam politique"?

79067_charlie-hebdo.jpgLes coupables de l'incendie perpétré contre l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo, le 1er novembre 2011, n'ont pas encore été arrêtés.

Mais un faisceau de présomptions (menaces, piratage du site internet etc.) suggère que certains éléments musulmans fanatiques n'y seraient peut-être pas tout à fait étrangers, en raison de la provocation assumée du journal, qui représente, dans son édition courante, le prophète Mahomet (ce que la plupart des musulmans -pas tous- considèrent comme un sacrilège).

Face à ce méfait, une seule posture est possible pour les héritières et héritiers de 1789, la solidarité avec Charlie Hebdo et la défense sans condition de la liberté d'expression, blasphème compris!

Lire la suite