Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/08/2019

Le Réveil dans les Cévennes Viganaises

Prunier-Réveil-Vigan-couv1-521x576.pngDès les années 1820, des pasteurs méthodistes, appuyés par des organisations missionnaires britanniques s’installent en Cévennes et évangélisent les environ du Vigan. Des évangélistes itinérants parcourent l’ancien pays camisard pour apporter la Bible aux populations locales.

(...)

C’est la naissance et le développement de ce mouvement de réveil que Jean Louis prunier, docteur en histoire, nous relate avec passion et documentation.

 

Lire la suite ici (site de l'éditeur, AMPELOS)

26/02/2019

La fracture religieuse au XIXe siècle (Suisse romande)

 colloque.jpgAu XIXe siècle, l’identité cantonale en Suisse est confessionnelle et la régulation religieuse, une prérogative de l’Etat. C’est pourquoi Genève, Neuchâtel et Vaud peuvent être définis comme des cantons «protestants». Considérées comme «nationales», les Eglises réformées ont bénéficié durant le siècle d’un statut d’appareil idéologique d’Etat et le protestantisme a continué de façonner la culture populaire aussi bien que celle des élites, comme cela avait été le cas depuis «le temps des Réformes». La place centrale occupée par ces Eglises a défini l’ensemble des acteurs des champs religieux cantonaux, dont le déploiement correspond à un rythme historique propre à chacun. L’encadrement religieux de la «nation» qu’elles assumèrent est encore peu étudié, et encore moins de manière comparée. Plus encore, on méconnait l’approche comparée de « la fracture religieuse » qui se manifesta entre dissidents et « nationaux » au milieu du siècle (Vaud 1847, Genève 1831-1849, Neuchâtel 1874) et les effets sociaux qui en découlèrent.

Un beau colloque, coorganisé par l'Université de Genève et l'Université de Lausanne (7-8 mars 2019), vient à point nommé pour analyser cette fracture religieuse fondatrice. Lien.

12/12/2018

Henri Dunant, biographie (édition augmentée)

p9782830916720_1.jpgConnu dans le monde entier comme le pionnier de l’action humanitaire, Henry Dunant (1828 – 1910) a pourtant consacré à peine cinq ans à la Croix-Rouge, entre la formulation de son idée dans Un souvenir de Solférino et son exclusion du Comité international en 1867. Le reste de sa vie ressemble à un vrai roman balzacien : homme d’affaires ambitieux, coqueluche des cours européennes, le promoteur de la Convention de Genève fait une faillite retentissante qui le plonge du jour au lendemain dans la misère et le ressentiment.

Terré à Paris pendant la Commune, tenaillé par la faim en Angleterre, parcourant l’Europe au service d’une dame fortunée avant de se reclure en Suisse orientale, le fugitif de Genève s’acharnera, pendant trente ans, à regagner la paternité de son œuvre. Jusqu’à la conquête méthodiquement orchestrée du premier Prix Nobel de la paix, obtenu en 1901 comme une ultime revanche.

Pour découvrir l'itinéraire de ce fondateur protestant (marqué par le revivalisme) de la Croix Rouge, il faut lire l'édition augmentée de la biographie signée Corinne Chaponnière, aux éditions Labor et Fides. Lien. 

26/11/2018

Influence évangélique au sein du catholicisme (HDR)

oecuménisme, évangélisation, évangéliques, catholicisme, valérie aubourg, prière des mères, renouveau paroissial, miracles et guérisons, ephe, gsrlLes paradigmes oecuméniques évoluent,avec, au coeur des dispositifs, une prise en compte croissante du protestantisme évangélique. La chercheuse Valérie Aubourg (GSRL), maître de conférences à l'Institut Catholique de Lyon, a brillamment éclairé certains aspects clefs de ces recompositions dans son mémoire d'Habilitation à Diriger des Recherches (HDR), soutenu le 12 octobre 2018 à l'Ecole Pratique des Hautes Etudes.

Le premier de ses deux mémoires, dont on espère publication prochaine, s'intitule "Réveil catholique. Influence évangélique au sein du catholicisme". Cette recherche s’articule autour d’une enquête ethnologique menée sur trois terrains: les dispositifs Miracles et Guérisons, la Prière des Mères et le renouveau paroissial.

Lien.

02/10/2018

Les "danseurs de Pentecôte" en 1ère page de L'Aurore (1904)

Capture d’écran 2018-10-01 à 23.02.36.jpgLes historiens le savent: rien de tel que les archives et les vieux journaux pour tomber, sans s'y attendre, sur des perles incroyables!

Jean Baubérot vient très amicalement de m'en signaler une, que je ne résiste pas au plaisir de vous partager: en première page du journal L'Aurore de Clémenceau du dimanche 4 décembre 1904, le Réveil du Pays de Galles est décrit comme une "épidémie d'exaltation religieuse" comparée au "culte de Bacchus", animé par les "danseurs de Pentecôte", qui part du Pays de Galles, où les autorités doivent "interner un certain nombre d'agités", pour se répandre jusqu'à Londres.

 

Merci au merveilleux site Gallica de la BNF de nous permettre de découvrir ces trésors.

09/06/2018

Une synthèse sur Adolphe Monod, grande figure du Réveil protestant

adolphe-monod-un-artisan-paradoxal-du-reveil-protestant-francais.jpgAdolphe Monod est considéré comme le plus grand prédicateur protestant français. Il exerce son ministère pastoral et professoral dans la première moitié du 19e siècle, à une période où le protestantisme entreprend de se reconstruire, après une longue période de clandestinité. Mais les querelles théologiques entre libéraux et orthodoxes (ou évangéliques) sont vives à cette époque.

Ayant connu au début de sa vie d’adulte une conversion marquante, Monod s’inscrit dans la spiritualité du Réveil. Pour autant, il a toujours refusé de quitter l’Église instituée.

 

Pour en savoir plus, lire le "portrait tout en nuance" que nous en donne Etienne Tissot dans un bel ouvrage publié aux éditions Olivétan (lien).

27/04/2016

Réveil protestant francophone au Québec (XIXe-XXe siècle)

charles.jpgAprès un Réveil timide dans la seconde moitié du XIXe siècle, puis une relative confidentialité jusqu'aux années 60, le protestantisme francophone québécois reprend des forces à partir des années 70.

Troisième article d'une série en cours sur le protestantisme francophone au Québec.

Lien (Regardsprotestants.com).

15/12/2015

Félicitations à Bernard Coyault, docteur de l'EHESS

coyault 01 psd.jpgDe retour hier du Burkina Faso, j'ai appris cette excellente nouvelle pour la recherche en sciences sociales sur les nouveaux christianismes africains: Bernard Coyault (ci-contre), par ailleurs directeur de l'Institut oecuménique Al Mowafaqa au Maroc (lien), a brillamment soutenu samedi 12 décembre 2015 au matin, à l'EHESS (Paris), sa thèse en anthropologie (sous la direction d'André Mary), sur le sujet suivant: 

«FIGURES PROPHÉTIQUES ET CHANTS RÉVÉLÉS

DANS LE RÉVEIL ÉVANGÉLIQUE DU CONGO»

Toutes nos félicitations à l'heureux docteur (et à ses proches), en attendant de très fructueux prolongements pour cette recherche pionnière.

 

03/11/2015

Interview vidéo sur la francophonie protestante au Congo RDC

Interview pour le CNRS et Canal-U sur la francophonie protestante en RDC (Congo) et les Eglises de Réveil.

Merci à Sabrina Pastorelli et Thomas Guiffard-Colombeau.

 

28/11/2014

Suisse : le creuset des conventions revivalistes

458229863.jpgEntre charisme et gigantisme, les grands rassemblements protestants évangéliques attirent l'œil des médias. Ils se conjuguent souvent en langue anglaise, histoire oblige: à la suite de la Réforme, au XVIe siècle,  le protestantisme est devenu religion majoritaire en Angleterre et au Nouveau Monde (futurs Etats-Unis et Canada).  Il en est resté quelque chose. D'orientation souvent évangélique, le protestantisme anglophone crève l'écran et rime avec christianisme de masse. 

Le protestantisme francophone est moins marqué par cette forme sociale, mais la relecture de Ruben et Jeanne Saillens, évangélistes (Ampelos, 2014) nous rappelle le rôle pionnier joué par les grandes conventions revivalistes de de Chexbres puis Morges, en Suisse, sous la houlette de l'équipe de Ruben Saillens.

Pour en savoir plus, lire sur le Fil francophonie de Regardsprotestants (lien).

08/11/2013

Journée d'étude sur l'hymnologie méthodiste (16 novembre 2013)

semf,shpm,montpellier,musique,bernard cottret,jan borm,jean-françois zorn,jean-louis prunier,pierre-yves kirschleger,jean-pierre van noppen,hymnologie,hymnologie protestante,hymnologie méthodiste,évangéliques,méthodisme,réveil,protestantismeDéjà annoncé notamment sur l'excellent blogjeancalvin, signalons cette journée d'étude sur l'hymnologie méthodiste sous l'égide de la SEMF (Société d'Etudes du Méthodisme Français) et de la SHPM, qui se tiendra dans la Salle des Actes de l'IPT de Montpellier, le 16 novembre 2013 (de 9h à 17h).

Intitulée Sources et usages de l’hymnologie dans le méthodisme, Soutien pratique et théologique, elle vise à analyser comment le chant dans les assemblées du "Réveil" méthodiste s'est présenté comme une réponse à la prédication, mais aussi une partie intégrante de celle-ci. Les conclusions seront apportées par l'historien Pierre-Yves Kircheleger, maître de conférence d’histoire contemporaine à l’Université Paul-Valéry, et secrétaire de la Société d'Histoire du Protestantisme de Montpelier (SHPM).

PDF du programme ici (lien).