Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/07/2019

Musée de la photographie à Madagascar

loadimg.jpgLa photographie à Madagascar, particulièrement à Antananarivo sa capitale, est aujourd’hui une pratique très répandue. Depuis son introduction en 1856 par le révérend William Ellis (1794-1872) de la Mission de Londres à la cour de la reine Ranavalona Ière (1828-1861), des institutions et des particuliers se la sont appropriée et en ont diffusé l’usage. (...). De cette photographie sans cesse en évolution, des traces sont restées, qui progressivement se sont muées en un véritable patrimoine.

Un an après la parution de cet article (lien), l'auteure, l'universitaire malgache Helihanta Rajaonarison, créait à Antananarivo un remarquable Musée de la Photo à Madagascar (lien). Maître de conférences à l'Université d'Antananarivo, elle en dit plus ici (lien).

De quoi voyager dans le temps et dans l'espace.... et vous souhaiter bonnes vacances!

Ce blog reprendra le 15 août prochain

(vous pouvez me suivre entre temps sur mon fil Twitter).

07/08/2016

Stupor Mundi, la naissance de la photo, l'image et la religion

DSC01905 - Version 2.jpgStupor Mundi n'est pas une BD comme les autres. Cette oeuvre fleuve (près de 300 pages) à la ligne épurée se penche sur les lointaines origines de la photographie, en soulevant les nombreux problèmes philosophiques et religieux qui se sont posés.

Est-il licite de reproduire l'image des créatures que seul Dieu a façonnées?

Graphiste chez Casterman, Nejib tient son lecteur en haleine, et l'invite à se cultiver, tout en réfléchissant au statut de l'image, qui posa 1000 et 1 questions aux monothéismes, avant de s'imposer aujourd'hui partout, ou presque.

 

Lien.

06/05/2016

Place de la République, entre mémoire et espoir (album photo)

26763479081_b5dbbdae67_k.jpg

Mémorial des attentats de 2015 et pôle de mobilisation "Nuit debout" au printemps 2016, la Place de la République, à Paris (France), concentre mémoire et espoir. La "Mosaïque France" d'aujourd'hui doute, cherche, déraille parfois, construit l'avenir.

La Place de la République est un révélateur, et peut-être aussi un laboratoire, de tout cela.

Retour en images (photos prises par votre serviteur mercredi 4 mai 2016).

Lien.

20/03/2016

Expo photo "Pluralité du CROIRE" (GSRL)

affiche-expo-photo-gsrl-2016-1-essai-jaune.jpgIl n'est pas trop tard pour aller voir à Paris l’exposition de photographies du GSRL "PLURALITE DU CROIRE", présentée au CNRS, Institut des sciences humaines et sociales (3, rue Michel Ange – 75016 Paris).

Pour fêter l’anniversaire de ses vingt ans, le laboratoire GSRL a mis en place cette exposition de photographies sous l'impulsion décisive de Thierry Zarcone. 

L’exposition est conçue sur le principe suivant: proposer des photographies prises par les membres du GSRL, à l’occasion de leurs missions sur le terrain, en Europe et dans le reste du monde, qui présenteraient et une qualité esthétique, et une pertinence scientifique, cette dernière étant développée dans un court texte d’accompagnement.

On découvrira "toutes les religions du monde", dont quelques photographies prises par votre serviteur, notamment cette foule fervente du Soudan du Sud, Bible brandie, que l'on distingue sur l'affiche de l'expo (cliquer ci-contre pour agrandir).

Lien.

28/11/2015

Expo photos "Pluralité du CROIRE", dans le cadre des 20 ans du GSRL

religion, croire, croyances religieuses, pratique religieuse, religion et laïcité, laïcité, gsrl, thierry zarcone, photographie, cnrsA signaler l'heureuse initiative prise par Thierry Zarcone (GSRL), qui a mis en place une superbe exposition de photographies intitulée "PLURALITE DU CROIRE", dans le cadre des 20 ans du GSRL dont le colloque international a eu lieu hier et avant-hier (site Pouchet et Sorbonne, les 26 et 27/11/2015).

Ces photos originales, exposées dans un premier temps dans les locaux du GSRL (site Pouchet), seront ensuite valorisées sur d'autres modes (y compris via internet?). Elle reflètent la richesse des terrains étudiés par les chercheurs du GSRL et documentent autrement, par l'image, croyances, pratiques et espaces. 

Lien.

19/08/2015

Musée International de la Réforme: "Le Ciel devant soi"

banner-112.jpgLauréat du Prix du Musée 2007 du Conseil de l’Europe, le Musée International de la Réforme (MIR) à Genève est l'un des principaux lieux de rencontre, dans le monde, entre le grand public et l'histoire du protestantisme.

A l'occasion de ses 10 ans (déjà!), il propose, en collaboration avec le MAMCO, une exposition originale qui articule photographie et architecture religieuse.

Son titre, "Le ciel devant soi"... Tout un programme. Lien.  

19/05/2014

Regard sur des "communistes chrétiens", les Hutterites

05.06.08kids@net-3624.jpgMerci à Jean-François Mayer d'avoir repéré cette info que je m'empresse de relayer: un photographe canadien nommé Kelly Hofer (lien), qui a grandi dans une colonie Hutterite du MANITOBA (Canada), a posté un superbe album photos sur ces Hutterites qu'il connaît si bien, et qu'il a quittés.

Les Hutterites, surtout présents aujourd'hui au CANADA, sont des dissidents protestants issus de l'anabaptisme, qui pratiquent une sorte de communisme chrétien radical (communauté de biens). Dépaysant, voire plus si affinités!

Lien vers l'album.

17/05/2014

Passion d'Afrique: Camille Lepage (1988-2014)

camille-lepage-photojournalist-killed-car.jpgDisparue trop tôt cette semaine en République Centrafricaine, la photo-journaliste indépendante Camille Lepage, 26 ans, laisse derrière elle une oeuvre déjà considérable, publiée dans les plus grands journaux.

De très nombreux hommages lui ont fait honneur (l'un des meilleurs est celui, en anglais, de Nicholas Kulish, ici).

Une relecture de son impressionnant apport documentaire, d'une étonnante maturité, est une manière de continuer à faire vivre ce regard précieux, engagé, proche des gens, sur des terrains trop oubliés comme la RCA (Centrafrique) ou le Soudan du Sud (où elle a vécu deux ans dans la capitale, Juba). 

Lire la suite

25/03/2014

L'esthétique charismatique en image: Na God! (Andrew Esiebo)

andrew esiebo, sébastien fathLe protestantisme, et les Eglises qui en sont issues, se recompose aujourd'hui sous des formes cultuelles si diverses qu'il importe, plus que jamais, de solliciter les sources visuelles. Le talentueux photographe nigérian Andrew Esiebo, que j'ai eu le privilège de rencontrer il y a deux ans, nous propose à cet égard un ouvrage photographique très éclairant (et magnifique!), sur une expression cultuelle pentecôtiste nigériane.

Après l'exposition Na God (qui signifie "C'est Dieu!"), toujours consultable sur internet (lien), voici donc l'ouvrage, intitulé 

Na God. Aesthetics of African Charismatic Power (Grafiche Turato Edizioni, 2013). Lien.

Lire la suite