Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/02/2020

Usages staliniens de la Révolution numérique

6e3030535b8d2afda19e1354494c0e7f.jpgCertains croient voir dans l'affaire Benjamin Griveaux (démissionnaire de la campagne pour la mairie de Paris) une "américanisation" de la vie politique française.

Erreur de perspective. Trump, aux Etats-Unis, est toujours au pouvoir, malgré un passif sexuel compromettant plus lourd que celui de Griveaux.

 

En France, on assiste au contraire au nouvel effet d'une influence russe post-soviétique très active sur les réseaux sociaux... et dans la rue (activisme radical anti-Macron), alliant:

 

1/ stalinisme new look (extrême-gauche sectaire)

2/ populisme ("anti-mondialisme" primaire et démagogie) 

3/ outils de la Révolution numérique (réseaux sociaux d'internet en particulier)

La synthèse en anglais sur Ordre social et répression sous Staline, par David Shearer (Yale Univ Press, 2009), est à relire, notamment son chapitre "Cataloguer la population" (p.158 et suivantes).

Grace à des protocoles d'espionnage numérique et de collecte assez simples, ce catalogage est à la portée, aujourd'hui, de nombreux acteurs de déstabilisation.

Le melenchoniste mégalomane Juan Branco était déjà auteur de l'outing forcé de Gabriel Attal (lien).

On retrouve Branco aujourd'hui avec Pavlenski, divulgateur de la vidéo qui fit tomber Griveaux, qui affirme: "cela va donc continuer" (Spoutnik).

D'autres gêneurs politiques doivent ainsi s'attendre à subir le même déballage crapoteux (qui évoque la méthode russe du KOMPROMAT).

On discerne, au-delà de la menace lancée, une tendance. Celle d'un mariage monstrueux entre les promesses d'une libéralisation de la communication et de l'information, grâce à internet, et le catalogage généralisé d'une population à des fins de contrôle politique sectaire, éliminant tout gêneur grâce aux données privées stockées.

Ce que Staline, avec les moyens qu'il avait, a tenté durant des années.

Et ce que Xi JingPing, dans la Chine actuelle, pratique à l'échelle de plus d'un milliards d'habitants (lien).

26/10/2019

French Populism & Discourses on Secularism

populisme, sécularisme, France, sécularisation, rassemblement national, livre, bloomsbury, Philippe Portie,  Rita Hermon-Belot, per-erik nilssonA la fin décembre 2018 sortait French Populism and Discourses on Secularism, par Per-Erik Nilsson.

Une enquête passionnante, appuyée notamment sur le dépouillement des textes publiés sur le site Riposte laïque, qui a été l'objet d'un Débat du CESOR le 15 octobre dernier, avec Philippe Portier et Rita Hermon-Belot. 

Un livre aux éditions Bloomsbury

 

Lien. 

07/11/2018

Todd: "populistes lucides" vs "establishment aveugle"

todd.jpgTrop obsédés par la com' et pas assez attentifs aux faits, beaucoup d'observateurs français ne comprennent pas la résistance politique, meilleure que prévue par certains, de Donald Trump. Ce dernier vient de se sortir sans trop de "casse" d'élections Mid-Terms où les démocrates, certes en progression, sont loin du raz-de-marée annoncé.

Il faut lire et relire, pour sortir des discours convenus (qui surenchérissent notamment sur le facteur religieux en sous-évaluant les facteurs économiques), les analyses du démographe Emmanuel Todd. Ce chercheur français est l'un des rares à pointer les effets sociaux concrets des décisions protectionnistes audacieuses de Trump, au bénéfice des ouvriers américains. Todd affirme sans embage "le protectionnisme oppose des populistes lucides à un establishment aveugle". A méditer (lien).

03/11/2018

Populisme et religion, colloque au CERI

Capture d’écran 2018-11-02 à 22.20.09.jpgIl y a indéniablement, dans nos démocraties, un tournant populiste qui a permis, dans de nombreux pays, l’arrivée au pouvoir de forces se réclamant du «vrai peuple» opposé à des élites expertes, corrompues, illégitimes.

Ces courants populistes sollicitent diverses ressources politiques et symboliques, dont le religieux. L’objet de ce colloque organisé à Sciences Po par le CERI et le GSRL est, précisément, d’aborder l’articulation entre populisme et religion selon trois axes, à travers trois tables-rondes.

Programme ici (PDF).

03/01/2017

Comment sourcer et vérifier les infos sur internet

complotisme,internet,histoire,sources,sources visuelles,le temps,populisme,catherine flammery,éducation nationale,éducation,éducation populairePour l'historien, sourcer une information, c'est fondamental. Cela veut dire?

Repérer d'où vient l'info, comment elle a été produite et diffusée, afin de pouvoir évaluer sa véracité. Les sociétés européennes se sont très insuffisamment préoccupées d'éduquer citoyennes et citoyens dans ce domaine. A mes yeux, c'est une des principales raisons des montées des populismes, qui fleurissent sur fond de rumeur, de complotisme et de désinformation. Qu'il n'y ait pas au lycée de cours hebdomadaire obligatoire, en France, sur le décryptage des infos sur internet est incompréhensible, et montre dans quel décalage vivent certains technocrates supposés améliorer les programmes (main dans la main avec les éditeurs scolaires...), et la réalité sociale de terrain. L'excellente journaliste suisse Catherine Frammery (Le Temps), dans la vidéo ci-dessous, nous montre l'exemple, avec une leçon vidéo en 10 points sur la manière dont on peut "débusquer les fausses informations sur internet". Merci Catherine!