Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/01/2017

Winnie Byanyima (OXFAM), pour une économie centrée sur l'Humain

winnie-main.jpg

Le religieux ne peut s'étudier "sous cloche". Il fonctionne en système dans des sociétés où pèsent les enjeux économiques et sociaux, à commencer par ceux de la survie et du travail. C'est pourquoi il est précieux de lire des entretiens éclairés comme ceux de Winnie Byanyima (ci-dessus). Actuellement directrice exécutive d’Oxfam International, née en Ouganda, elle est une figure de proue de la défense des droits des femmes, de la gouvernance démocratique et de la consolidation de la paix.

Son organisation a publié ce lundi 16 janvier son rapport annuel sur les inégalités, avant le World Economic Forum (sommet de Davos).

Lien.

26/09/2016

Jean Boissonnat (1929-2016)

n-JEAN-BOISSONNAT-large570.jpgC'est un très grand monsieur qui vient de nous quitter. Figure majeure et fondatrice du journalisme économique en France, ardent partisan d'une économie sociale de marchéJean Boissonnat était aussi un homme d'action, un immense pédagogue et un intellectuel éclairé, un des rares, en France, à ne pas souffrir de l'analphabétisme économique désastreux dont font preuve la plupart de nos penseurs.

Ce fils d'ouvrier, arrivé au plus haut degré de l'expertise économique et sociale, était aussi un chrétien revendiqué, de confession catholique, qui présida notamment les Semaines sociales de France de 1995 à 2000. Outre un ouvrage co-écrit avec Christophe Grannec sur le christianisme social (lien), il avait publié en 2005 un essai intitulé Dieu et l'Europe. Non sans un certain sens du buzz (il en faut un peu, pour un vrai pédagogue!), il osait affirmer que "Dieu a fait l'Europe", mais que "l'Europe à défait Dieu" (lien).

23/06/2016

Economie et spiritualité: François Clavairoly (FPF) s'exprime

976ef6ad23.jpgCréé en 1957, le Centre des Professions Financières est une association régie par la loi de 1901, présidée par Michel PÉBEREAU. Cet organisme d'intérêt général a pour objet de regrouper, directement ou indirectement, toutes les personnes physiques ou morales concernées par l’exercice d’une profession financière, afin de mettre en valeur leurs activités et de contribuer à leur formation.

Il a reçu tout dernièrement le président de la Fédération Protestante de France (FPF), le pasteur François Clavairoly, qui a effectué une intervention articulant finance et vocation, justice et responsabilité, notions ancrées dans l'histoire et l'identité protestante.

Un aperçu de cette intervention via le site protestants.org (lien).

29/04/2016

Afrique et développement: lire Jean-Luc Mouton

CM Capture 1.jpgAlors que l'Afrique est en passe, au XXIe siècle, de devenir le continent le plus jeune ET le plus peuplé du monde, avec des échanges colossaux de richesse (culturelle, économique, humaine) avec le continent européen, il faut lire, lire et relire dans l'hebdo Réforme l'excellentissime série en cours sur le développement, signée par Jean-Luc Mouton.

Basé en Côte d'Ivoire, fin observateur des réalités locales, il livre une analyse décoiffante, argumentée et pertinente d'une problématique trop souvent simplifiée, au risque de la paresse ou de la bonne conscience. A rapprocher du fameux ouvrage de l'économiste zambienne Dambisa Moyo, Dead Aid (lien).

Pour l'instant, on peut lire le volet 1 (lien), volet 2 (lien), et le volet 3 (lien).

La phrase clef pour moi? A la fin de l'article 2: "Le développement doit être autocentré et autogéré. Centré sur la proximité ou ne pas être" (Reforme, 21 avril 2016, p.15). Amen, brother!

Un débat des lecteurs est également consultable ici (lien).

26/11/2013

Protestantisme et bonheur: oh happy days ?

bonheur,protestantisme,religion,société civile,globeco,pierre leroyInterrogé il y a deux semaines sur le site Fait-religieux.com, Pierre Le Roy est fondateur de Globeco (www.globeco.fr).

Il a été le premier à construire un indice du bonheur mondial, en partant d'une base 100 en l'an 2000. Il en suit depuis l'évolution annuelle et propose un classement des 60 principaux pays du monde (ceux qui compte plus de 3 à 4 millions d'habitants).

L'échelle mesure le bonheur collectif à partir de données qualitatives (quantifiables) qui viennent conforter (ou dégrader) les résultats purement économiques.

Voici ces catégories:

1) paix et sécurité  2) liberté, démocratie, droits de la personne humaine 3) qualité de la vie

4) recherche, formation, culture.

Lire la suite

13/04/2013

Entreprises et diversité religieuse, un bel outil de management

France, entreprise, Thierry-Marie Courau, AFMD, économie, managementOuvrage collectif dirigé par Thierry-Marie COURAU, Entreprises et diversité religieuse, un management par le dialogue (Paris, Association Française des Managers de la Diversité, 2013) est un très bon guide pratique pour tous les entrepreneurs soucieux, dans les relations humaines, de tenir compte de l'arrière-plan religieux des acteurs.

Clair, pédagogique, percutant, concret et surtout bien informé, il comble un vide et nous rappelle, si besoin était, que les religions comptent dans les affaires du monde: être "éclairé", c'est réussir à ne pas l'ignorer, et comprendre qu'il est utile d'en tenir compte, avec intelligence et savoir-faire.

20/03/2013

Pourquoi tant d'"Eglises Providence" en Afrique?

Image0001.JPGDans la corporation des historiens et sociologues du christianisme, on appelle "Eglise providence"' une Eglise qui dispense à ses fidèles une vaste gamme de services sociaux, sans se limiter au cultuel ou au spirituel.

L'évangélisme que j'étudie s'appuie beaucoup sur ce type d'Eglises, car sa valorisation des associations volontaires de convertis favorise l'entraide et diverses formes d'engagement interpersonnel. On l'observe en particulier en Afrique, qui compterait environ 154 millions d'évangéliques. Mais pourquoi, dans le fond, observe-t-on tant d'Eglises de ce type en Afrique?

Le Hors Série n°32 du mensuel Jeune Afrique (2013) nous donne indirectement une réponse.

Lire la suite