Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/04/2018

Barbara Bush (1925-2018)

Capture d’écran 2018-04-21 à 08.46.28.pngL'Amérique a rendu hommage cette semaine à Barbara Bush (1925-2018), épouse du président George H Bush avant de voir son fils George W. Bush devenir président à son tour (pour deux mandats).

Cette femme remarquable, mère de six enfants (dont l'une décédée à l'âge de trois ans et dix mois) a su dépasser le cliché dans lequel on l'a parfois enfermée, à savoir la "mère de famille old school", emblématique d'une Amérique conservatrice.

Revendiquant une foi chrétienne ancrée dans le milieu des mainline churches protestantes (église épiscopale surtout), elle a été l'axe d'une des plus grandes familles patriciennes des Etats-Unis, et déclarait qu'elle n'avait nullement peur de la mort (lien).

Lien (Religions News Service).

03/03/2018

Les funérailles de Billy Graham

Capture d’écran 2018-03-03 à 10.13.50.jpg

Décédé le 21 février 2018 à Montréat (Caroline du Nord), l'évangéliste Billy Graham a d'abord reçu les honneurs de la nation américaine pendant deux jours à la Rotonde du Capitole à Washington.

Seulement 31 personnes avant lui (dont 11 présidents des Etats-Unis), et trois citoyen(ne)s privés (la dernière étant Rosa Parks en 2005) ont reçu de tels honneurs au Capitole. Les présidents Bill Clinton et George W. et Laura Bush s'étaient déplacés auparavant en Caroline du Nord (lundi et mardi) pour se recueillir et délivrer quelques mots d'hommage public (lien).

Ses funérailles ont eu lieu hier, vendredi 2 mars 2018 (lire le compte-rendu par Sarah Pulliam Bailey dans le Washington Post). Sobriété et recueillement ont dominé. Le cercueil, d'un coût de 215 dollars, a été réalisé par des criminels d'une prison d'Etat (lien).

La cérémonie, centrée sur l'espérance conformément au système de croyance des chrétiens, a été conduite sous la tente, dans la tradition des Réveils évangéliques, en présence du président des Etats-Unis, son épouse, et du vice-président ainsi que son épouse. Et un air de cornemuse pour terminer le tout.

Lien (cliquer sur l'image pour accéder à la vidéo).

24/10/2015

L'effroyable bilan des drones assassins commandités par Obama

obama_drone.jpgC'est le genre de nouvelle effroyable qui pourtant passe inaperçu. Car on se dit, "de toute façon, il n'y a rien à faire". Et pourtant.... Les informations des "drone papers", révélées il y a quelques jours par l'enquête du site The Intercept, sont accablantes: la supposée première démocratie du monde, les Etats-Unis, a multiplié ces dernières années les assassinats sans jugement, via des milliers de drones tueurs, dans l'illégalité la plus totale et un souverain mépris des droits élémentaires, avec un bilan dramatique d'environ 90% de victimes non-visées.

Les drones tueraient, en moyenne, dix fois plus de civils que les avions américains.

 

Lire la suite

28/07/2014

Etats-Unis: un livre sur "les années BORN AGAIN"

The age of Evangelicalism.jpgAu début du XXIe siècle, les Etats-Unis se seraient retrouvés baignés dans un fonds évangélique, entre la mode Purpose Driven de Rick Warren, le sourire ultramédiatique de Joël Osteen ou la rhétorique de George W. Bush Jr.

Steven Miller (Washington University, Missouri), auteur d'une très bonne synthèse sur Billy Graham et la Bible Belt (voir cette blognote), nous rappelle dans une très récente étude qu'il s'agit d'une illusion d'optique. C'est plutôt dans les années 1970 qu'il situe le coeur des "années born again", dans une synthèse que votre serviteur n'a pas (encore) lue, mais sur laquelle on peut porter un préjugé favorable compte-tenu des travaux précédents de l'auteur.

Le livre s'intitule The Age of Evangelicalism America's Born-Again Years (Oxford University Press, 2014). Il a déjà été recensé dans le Wall Street Journal (lien).  

26/03/2013

L'Irak a perdu près d'un million de chrétiens en 10 ans

baghdad420-420x0.jpg

Que la funeste guerre Bush-Blair en Irak en 2003 ait été un désastre géopolitique, nourrissant la puissance iranienne et le djihadisme sunniste, plus personne n'en doute, ou presque.

Que son bilan humain soit dramatique, tout le monde l'a compris. Mais ce que des statistiques irakiennes, via une ONG locale, viennent de nous confirmer aussi, c'est que cette guerre s'est soldée par un désastre confessionnel, un effondrement de l'ancrage chrétien millénaire.

En dix ans, les 2/3 des chrétiens d'Irak ont disparu du pays. On est passé d'1,4 millions de chrétiens en 2003, à 0,5 million aujourd'hui. L'Irak comptait 300 églises il y a dix ans, elle n'en compte plus que... 57. Les détails de ces chiffres à lire ici (en anglais).

22/04/2011

"L'homme ne descend pas du singe.... mais Obama si ?"

Barack Obama, tea party, évangéliques, etats-Unis, racisme, George W. Bush Jr, ku klux klanUne répugnante circulaire envoyée par email vient de défrayer la chronique aux Etats-Unis, et l'excellent portail internet Afrik.com (dont on reparlera ici) vient de s'en faire l'écho.

Cette circulaire présente un photomontage où la famille Obama apparaît.... avec des visages simiesques. Oui, j'ai bien dit, des visages de singes. Comme si certains fous furieux osaient affirmer que "l"homme ne descend pas du singe (cf. créationnisme) mais Obama, si".

Lire la suite

02/06/2007

Trois présidents américains et un évangéliste

8d2beb235b96bfc2b66f3df2738d46bb.jpgIl n'en a pas toujours été ainsi. Mais depuis trente ans, l'évangéliste Billy Graham, aujourd'hui âgé de bientôt 89 ans (en novembre), est devenu une sorte d'abbé Pierre américain, c'est-à-dire une figure religieuse consensuelle, considérée comme l'incarnation du meilleur des valeurs américaines.

En bref, il représente une icône incontournable de ce que les sociologues appellent la "religion civile" états-unienne, au sens d'une religiosité générique, confessionnellement peu définie, qui rassemble un maximum de citoyens dans des valeurs partagées. Ceci explique pourquoi, le jeudi 31 mai 2007, trois présidents américains sont venus lui rendre hommage.

Lire la suite