Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/02/2017

François-André Isambert (1924-2017)

Pièce jointe Mail.jpegAvec François-André Isembert, un grand sociologue français s'en est allé.

J'emprunte les mots qui suivent à Pierre Lassave, qui m'a envoyé ce texte et qui l'a très bien connu.

Décédé à l’âge de 92 ans le 18 février 2017 à Bagneux, François-André Isambert était le dernier des membres fondateurs encore en vie du Groupe de sociologie des religions créé au CNRS en 1954 par le juriste Gabriel Le Bras et animé par Henri Desroche. Ce groupe s’est fait connaître à travers sa revue, les Archives de sociologie des religions, devenue Archives de sciences sociales des religions à partir de 1973. Également membre actif pendant une trentaine d’années de la Revue française de sociologie fondée par Jean Stoetzel, Isambert fait partie de cette génération d’après-guerre qui a reconstruit la sociologie en lui conférant l’assise d’une discipline universitaire à part entière. Moins présente dans l’espace public que celle de ses proches collègues comme Pierre Bourdieu, Alain Touraine ou Edgar Morin, l’œuvre d’Isambert appartient aux classiques sur les questions relatives au sacré, à la morale et à l’éthique. La rigueur conceptuelle, la précision historique et la réflexion critique sur le statut du savoir caractérisent son parcours.

21/09/2015

J-P. Willaime: une carrière qui suscite l'admiration (Réforme)

jean-paul willaime,sociologie,sociologie des religions,protestantisme,ephe,sciences religieuses,sciences sociales des religions,réforme,jean baubérotC'est un hommage ô combien mérité: Jean Baubérot, double spécialiste de la laïcité et du protestantisme, retrace dans l'hebdomadaire Réforme 40 ans de carrière du sociologue Jean-Paul Willaime, directeur d'études émérite à l'Ecole Pratique des Hautes Etudes (section des sciences religieuses), qui a fait valoir ses droits à la retraite. 

Un hommage qui n'a rien d'un embaumement, tant Jean-Paul Willaime, sur les protestantismes, le pluralisme religieux, l'éducation du fait religieux à l'école ou la laïcité, a encore beaucoup à nous apporter car "Dieu merci", l'oeuvre va plus loin, et se poursuit plus longtemps, qu'une carrière administrative. 

Lien.

04/09/2015

Le pentecôtisme et la défaite de la sécularisation (Social Compass)

Mark Jennings, Social Compass, Muroch University, Australie, pentecôtisme, pentecôtistes, sécularisation, modernité, durkheim, sociologie des religionsAlors que le rassemblement pentecôtiste Vie et Lumière a encore fait parler de lui cette année en France, c'est l'occasion de signaler, en sociologie des religions, la très stimulante contribution, en anglais, de Mark Jennings (Murdoch Univ., Australie) dans le n°2015/1 de Social Compass.

Réfléchissant à partir du cadre d'analyse de Durkheim, il fait l'hypothèse dans son article que le pentecôtisme s'est approprié une part du rôle que Durkheim dévoluait à la société séculière, et à renforcé le lien entre expérience effervescente et transcendance, démentant le scénario d'une sécularisation inéluctable de la modernité.

Lien. 

22/08/2014

Changement climatique et religions

sociologie des religions,sciences sociales des religions,social compass,sisr,religion,climat,environnement,réchauffement globalRevue scientifique de la Société Internationale de Sociologie des Religions (SISR, lien ici), Social Compass  a lancé un appel à contributions qui sort de l'ordinaire puisqu'il est consacré au changement climatique et au rôle des religions sur les enjeux environnementaux. 

Intitulé "Climate Change and Energy transitions: religious environmental concern", cet appel vise à un dossier publié en septembre 2015 (vol 62, n°3).

Lien ici.

18/02/2013

Studying religion and society, autoportraits de sociologues

9780415667982.jpgPour les happy few qui lisent l'anglais académique couramment, on lira avec un très grand intérêt Studying religion and society, recueil d'autoportraits sociologiques proposés par les plus grands sociologues du champ actuel.

Parmi lesquels un Français, Jean-Paul Willaime, qui détaille son parcours intellectuel focalisé sur "l'étude du protestantisme dans un contexte catholique et sécularisé" (p.175 à 185).

Publié à la fin de l'année 2012 par les éditions Routledge, ce livre passionnant est dirigé par Titus Hjelm et Phil Zuckerman.