Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/03/2017

Guyane: mettre fin aux privilèges coloniaux du clergé catholique

Mgr-Emmanuel-Lafont-eveque-Cayenne-Guyane_0_729_486.jpgA lire dans La Croix la prise de position ferme et solidaire de l'évêque de Cayenne, Mgr Lafont, au sujet des mouvements sociaux en Guyane, destinés à alerter sur le manque de volontarisme étatique pour corriger inégalités et insécurité. Le représentant catholique soutient les revendications qui visent à "obtenir du changement", y compris en réformant les immobilismes et héritages néocoloniaux qui plombent la société locale.

Pour passer de la parole aux actes, une initiative logique serait de mettre fin aux privilèges coloniaux (hérités de 1828) qui obligent le contribuable guyanais à financer tout le clergé catholique local. Rompre avec cette discrimination officielle héritée du temps des colonies est une mesure de justice élémentaire, qui permettrait de réaffecter les sommes à l'intérêt général (y compris la sécurité publique), replaçant par ailleurs les cultes sur un pied d'égalité.

Rappelons que ce débat traverse la société guyanaise depuis quelques années, et ce blog s'en est fait l'écho (lien).

24/11/2016

GOSPEL ET FRANCOPHONIE (Empreinte), l'ouvrage est en librairie!

empreinte_GOSPEL_couv_v3.jpg

ÇA Y EST, IL EST PARU! Je ne l'ai pas encore eu entre les mains mais je viens d'apprendre la sortie en librairie, via Twitter, de mon nouveau livre Gospel et Francophonie, une alliance sans frontière (Empreinte, 2016, 230p).

C'est une joie d'autant plus grande que cette recherche, qui a demandé deux ans de travail, fait oeuvre pionnière sur un sujet encore très neuf, passionnant, qui interroge la "fabrique des identités" (France postcoloniale) et invite à une "sociologie de l'espérance" (H.Desroche). Un terrain de recherche marqué aussi par la découverte de talents extraordinaires, dont Jessica Dorsey, Marcel Boungou, Mélina Ondjani et beaucoup d'autres!

Voici ci-dessus la couverture définitive de l'ouvrage (avec une magnifique photo de Jessica Dorsey, que je remercie très vivement ainsi que Angelsway Music). Il est disponible en librairie, et en commande, notamment sur le site de l'éditeur, Empreinte Temps Présent (lien).

Il y a aussi la possibilité d'en lire des extraits sur Calameo (lien). On en reparlera!

06/01/2015

"Il serait bon que l'Eglise renonce d'elle-même à un privilège"

L-eveque-de-Cayenne-jeune-pour-demander-aux-catholiques-de-financer-leur-Eglise_article_main.jpgSi la Guyane doit toujours financer le clergé catholique (cf. blognote précédente), signalons que l'évêque de Cayenne, Mgr Lafont, a pris (tardivement?) le train en marche en souhaitant que son Eglise apprenne à autofinancer ses prêtres, comme le font tous les autres cultes de Guyane.

Les ponts semblent cependant rompus avec le Conseil Général, dont le président a mis tout dernièrement l'évêque à la retraite (lien)!

Appuyant son propos d'un jeûne en octobre dernier, l'évêque désormais retraité déclarait, dans La Croix (lien): 

"Cette situation est le fruit de l’histoire mais elle ne correspond plus à la société multiculturelle et multireligieuse dans laquelle nous vivons. (..) Il serait bon que l'Église renonce d'elle-même à un privilège plutôt que d'attendre qu'il lui soit enlevé"... (La Croix, mis en ligne le 7.10.2014)

De sages paroles à méditer aussi du côté des Eglises d'Alsace et Moselle financées sur fonds publics...

05/01/2015

Prêtres payés par l'argent public (Guyane): c'est reparti comme en 1828

France, laïcité, république, guyane, charles X, catholicisme, église catholique, france d'outre-merLa nouvelle est passée en catimini pendant les fêtes: en dépit d'une décision dûment votée par le Conseil Général de Guyane qui visait à mettre fin à la "discrimination positive" dont bénéficiait le clergé catholique de Guyane, rémunéré aux frais des citoyens, le tribunal administratif a imposé de revenir aux pratiques en cours depuis le roi Charles X: le clergé catholique de Guyane est donc à nouveau salarié aux frais des contribuables, croyants ou pas.

Ce qui n'est pas le cas des pasteurs. Ni des imams. Ni des rabbins. Ni des prêtres d'aucune autre religion. En contradiction frontale avec les conquêtes de la laïcité. Et avec un principe d'égalité tout simple.

Un exemple supplémentaire des hypocrisies d'une laïcité française bien moins "propre" dans sa pratique que dans ses principes. Et un aliment de plus à la rancoeur de toutes celles et ceux qui en ont assez de ces double-discours et petits arrangements entre héritiers installés dans leurs privilèges.

22/05/2014

Laïcisation de la Guyane : un grand pas en avant

dsc04253_1.jpgUn archaïsme d'Ancien Régime, ouvertement discriminatoire et anti-laïque, imposé par un des rois les plus réactionnaires de l'Histoire de France, vient de s'éteindre. 

Le Conseil Général de Guyane vient en effet de mettre fin à une exception qui datait de 1828, qui l'obligeait à rémunérer les prêtres catholiques de Guyane. Comme l'indique Catherine Lama sur le site de France Télévision, "L'église catholique va devoir trouver d'autres ressources pour rétribuer ses prêtres comme c'est le cas pour les autres églises de Guyane". 

Un pas en avant pour la laïcité et l'égalité des cultes.

08/12/2013

Documentaire sur les protestantismes en GUYANE

guyane, évangélique, sébastien fathOn connaît encore trop peu l'histoire et la sociologie des protestantismes en France d'outre-mer. Saluons d'autant plus ce documentaire sur le protestantisme en Guyane, dont le premier volet est diffusé ce matin sur France 2 (programme ici en PDF).

La Guyane est à la fois le plus grand département français, et aussi le moins peuplé. Réalisé par Jean-Michel Trubert, ce documentaire met en lumière en Guyane un "protestantisme fortement évangélique et ethnique qui évolue et se re-forme sous l’impulsion des nouvelles générations, plus ouvertes à la mixité religieuse et au dialogue intraprotestant".