Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/03/2017

De LUTHER à LUTHER KING

Luther-MLK.jpg

Le Musée du Désert, qui fait mémoire de l'époque sombre où le protestantisme était hors-la-loi en France, parle aussi d'espoir. Et pour les 500 ans de la Réforme, il innove avec audace avec un Son et Lumière intitulé DE LUTHER à LUTHER KING.

Dixit l'hebdo Réforme: 300 figurants prévus, 54 acteurs, 50 choristes, un orchestre live et 6 danseuses: le site du Musée du Désert, à Mialet, s’apprête à renouer avec la tradition du son et lumière grâce à un grand spectacle qui s’y déroulera cet été. À partir d’un scénario et d’une mise en scène de Samuel Amédro (pasteur de l’ÉPUdF), secondé par Jean-Paul Pascal (de l’EPREF), il retracera une histoire protestante de la liberté de conscience. Un appel aux dons est lancé.

Lien.

 

28/07/2016

Somme magistrale de Philippe Portier: L’État & les religions en France

livre-portier-e1468836523592.jpgComment faire vivre ensemble des individus égaux en droits et différents par leurs convictions?
Pour répondre à ce défi venu de l’avènement de la modernité et de la déconstruction de l’unité de foi qu’elle a impliquée, la France a instauré, à partir de 1789, un régime «laïque» d’existence politique: l’État se plaçait hier au service de la vérité religieuse ; on lui assigne désormais de simplement assurer, dans l’ordre, la liberté de conscience de ses assujettis.


Ce régime de sécularité ne s’est pas axé toutefois dans un modèle unique d’articulation de la relation entre le pouvoir politique et les communautés de croyances. Au cours des deux siècles qui viennent de s’écouler, tout en s’adossant, continûment, au double principe de neutralité de l’État et de liberté de conscience, la politique religieuse de la France a épousé des formes variées, sous la pression des conjonctures politiques, et, plus encore, des transformations de la figure même de la modernité.
Ce magistral ouvrage de Philippe Portier, directeur du GSRL, se propose de rendre compte de ces mutations, en repérant, depuis la Révolution, trois grands moments dans l’agencement de la laïcité.

Pour lire la suite, cliquer ici (lien).

15/01/2016

L'index Mondial de persécution des chrétiens 2016 est paru

carte-index-mondial-de-persecution-2016.jpgSignalons la parution, avant-hier, du désormais célèbre Index Mondial de persécution des chrétiens 2016 par l'ONG Portes Ouvertes (d'orientation protestante évangélique).

Cet indicateur éclairant, désormais beaucoup relayé dans les médias, peut être discuté pour ses critères, ou ses choix. Voir le Niger seulement en 49e place alors que la quasi totalité des églises y ont brûlé début 2015 est par exemple un peu étonnant, tout comme l'usage, sur le site internet, du vocabulaire "progression" quand un pays "monte" dans le sinistre classement (ne s'agit-il pas plutôt d'une aggravation?). 

Il reste que cet index minutieusement établi, servi par une cartographie pédagogique et une méthodologie qui s'affine d'année en année, fait oeuvre utile. Cet outil contribue efficacement à la réflexion sur les enjeux très concrets de liberté religieuse aujourd'hui, dans un contexte où les chrétiens paient un très lourd tribut à l'intolérance... en particulier dans de nombreux pays à majorité musulmane. Lien.

19/02/2015

"Libre de le dire": un livre du CNEF pour nourrir le débat sur les libertés

liberté,liberté de conscience,liberté dexpression,liberté religieuse,laïcité,france,caroline fourest,taslima nasreen,louis schweitzer,hacques buchhold,jean-yves carluer,charles-eric de saint germain,prisca robitzer,nancy lefevreDans le respect des lois, la liberté d'expression est indivisible. Elle vaut pour l'incroyance, l'athéisme militant (cf. Libres de le dire, livre fort publié en 2010 par Taslima Nasreen et Caroline Fourest).

Elle vaut de la même manière pour la croyance, notamment la foi chrétienne, comme le rappelle le Conseil National des Evangéliques de France (CNEF) dans un livre collectif dense et pluridisciplinaire qui se donne pour but d'explorer les "fondements et enjeux de la liberté de conscience et d'expression en France".

Le livre s'intitule Libre de le dire (Marpent, BLF éditions, 2015).

 Une réflexion qui s'inscrit dans le cadre d'une laïcité qui ne confond pas Etat (appelé à une neutralité régulatrice) et individu (libre de ses convictions).

 

Lien.

05/01/2014

Le pluralisme culturel et religieux scruté par l'Observatoire PHAROS

Observatoire Pharos.jpg

En cette année 2014 qui s'annonce mouvementée, il faudra suivre, en matière d'étude du pluralisme culturel et religieux, les travaux de l'observatoire Pharos

Lancé le 3 octobre 2012 au Palais de la Porte Dorée à Paris, il est porté par un soutien public considérable qui l'invite d'autant plus à produire un travail de fond crédible, ample et mis à jour. Doté d'un portail internet, il est présidé par la professeure Mireille Delmas-Marty, et compte notamment, parmi ses administrateurs, Vincent Goossaert, directeur adjoint du laboratoire GSRL.

03/01/2014

Un collector sur Roger Williams, pionnier de la liberté de conscience

Avec Roger Williams....jpg"Puritain anglais venu en Amérique en 1630 pour fuir la persécution royale, Roger Williams (environ 1603- 1683) est considéré comme le père de la liberté religieuse aux Etats-Unis et l'un des premiers à avoir pensé la neutralité de l'Etat en matière religieuse".

Ce rappel de Marc-Olivier Bherer, auteur d'un bel article du quotidien Le Monde sur Roger Williams, donne la mesure de l'immense intérêt du numéro spécial Hors Série que la revue ETR (Etudes théologiques et religieuses) a consacré à Roger Williams, dont une statue orne le mur des Réformateurs (mur mémorial visité en 2008 par votre serviteur, preuve ci-contre).

Lire la suite