Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/09/2017

53% des Britanniques "sans religion" (2017)

CM Capture 1.jpgLe 4 Septembre 2017, le centre indépendant de recherches sociales British Social Attitudes a révélé les résultats d’un sondage indiquant que 53 % de la population britannique se décrivait comme « sans religion ». Ce sondage a lieu tous les ans depuis 1983. A l’époque, seulement 31 % de la population se déclarait non-croyante. L’Église anglicane est tout particulièrement touchée, puisqu’un petit 15 % du pays indique suivre cette religion, soit moitié moins qu’en 2000, une chute spectaculaire.

Contrairement à ce que qu'affirme l'article de l'Observatoire Pharos, grâce auquel ces données sont répercutées dans l'espace francophone, ces "sans religion" ne sont pas tous des athées. En revanche, la tendance est lourde, et confirme une sécularisation galopante... et un rejet de la religion instituée.

Lien.

07/07/2016

Michel Rocard: hommage et réflexion poursuivie

Couv ROCARD Réforme.jpgA signaler en France (et à saluer) ce jeudi, la sortie d'un numéro spécial de l'hebdomadaire protestant Réforme, consacré à l'ancien Premier Ministre et homme d'Etat Michel Rocard (1930-2016).

Lien.

 

A lire aussi dans le quotidien Le Monde, un beau texte de François Clavairoly, président de la Fédération Protestante de France, sur "Michel Rocard, protestant agnostique".

 

Lien.

31/01/2016

Entre indifférence religieuse et athéisme militant (AFSR)

Logo-AFSR-160x160.jpgNous avions annoncé l'appel à communication, le voici bouclé et prêt à démarrer: le colloque de l'Association Française de Sciences Sociales des Religions (AFSR) commence demain, le 1er février 2016, pour se terminer le 2 février, sur le très beau thème "Entre indifférence religieuse et athéisme militant"

Les spécialistes de sciences sociales des religions se focalisent souvent sur leurs objets spécifiques, en oubliant d’interroger le phénomène de la non religion! En deux jours bien remplis, voilà l'occasion rêvée de corriger quelques angles morts de la recherche. Programme ici (lien), et bulletin d'inscription AFSR 2016 téléchargeable là (lien). 

 

25/08/2015

Indifférence religieuse et athéisme, Appel à communications (AFSR)

Logo-AFSR-160x160.jpgIl n'est pas trop tard pour signaler l'appel à communication de l'Association Française de Sciences Sociales des Religions (AFSR), consacré au très beau thème (sous-étudié) de l'athéisme et de la non-religion

Les spécialistes de sciences sociales des religions se focalisent souvent sur leurs objets spécifiques, en oubliant d’interroger le phénomène de la non religion. Or, on ne peut comprendre les phénomènes religieux dans les sociétés contemporaines sans prendre en compte leur contestation (l’anti-religion) et les manifestations d’indifférence religieuse, malgré la difficulté à construire une science de l’irréligion – difficulté qu’il conviendra aussi d’analyser. Du fait de la perte d’influence sociale des religions instituées, du fait encore de l’individualisation des croyances et de la montée des incertitudes dans nombre de domaines, au premier rang desquels le domaine religieux, la non religion et la religion incertaine semblent notablement se développer. 

Pour lire la suite, cliquer ici (lien).

05/06/2015

Non à l'athéophobie en France !

athéisme,agnosticisme,croire,incroyance,liberté,france,école,éducation nationale,laïcité,dechy,nord,islamisme,la voix du nord,cnrs,sciences sociales des religionsMes collègues le savent: je plaide depuis plusieurs années pour que l'on crée en France un ou deux postes CNRS qui permettent d'étudier l'athéisme du point de vue des sciences sociales. Situation incroyable (si je puis dire): dans un pays qui compte plus d'agnostiques et d'athées que de pratiquants religieux (toutes religions confondues), personne n'étudie spécifiquement, au CNRS et en sciences sociales, l'athéisme et l'agnosticisme contemporain!

Or, c'est un terrain passionnant....

Lire la suite

29/09/2014

"Je n'ai pas de religion et ça me plaît"

religions,laïcité,france,athéisme,agnosticisme,sans-religions,lilou macé,frédéric lenoir,livre,sécularisation,spiritualitéNe pas avoir de religion, c'est fun!

C'est en tout cas ce que nous vante cet ouvrage ci-contre de Lilou Macé (2014).

 

Préfacé par Frédéric Lenoir, ce livre s'inscrit dans une tendance trop peu étudiée en tant que telle par les sciences sociales en France: il n'existe en effet pas de chaire, ou de direction d'études, consacrée à l'athéisme et à l'agnosticisme.

 

Lacune fâcheuse car le terrain est vaste...

14/03/2014

Penser la laïcité, synthèse de de Catherine Kintzler

Catherine Kintzler.jpgProfesseur honoraire à l'université Charles de Gaulle Lille 3, Catherine Kintzler fait partie de ces auteurs qui "donnent à penser".

Auteure en 2007 d'un Qu'est-ce que la laïcité, elle récidive en cette année 2014 avec Penser la laïcité (éditions Minerve). Elle y développe sa réflexion en six chapitres où alternent perspective théorique et analyse de l'actualité française.

Ecrit avec élégance et précision, ce livre très solidement étayé fait de la pédagogie et rappelle quelques évidences parfois oubliées (non, la religion n'est pas un service public...). Il met en perspective des enjeux brûlants et fait avancer la réflexion, à partir de l'éclairage philosophique de l'auteure.

Lire la suite

03/04/2012

Ces incroyants qu'on oublie

9782226239310FS.gif"Incroyable mais vrai".... dans mon laboratoire de sciences sociales des religions et de la laïcité, le GSRL, nous n'avons personne, je dis bien personne, pour étudier athées, agnostiques et mécréants.

Pourtant, dans l'articulation entre religion et laïcité, ces "impies" ont toute leur place!

Et ce, d'autant plus qu'il n'est pas certain que le ratio croyants/incroyants penche tant que ça, en France, du côté des premiers. Raison de plus pour saluer la parution d'un beau livre.

Lire la suite