Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/03/2020

Fermeture du Campus Condorcet (COVID-19)

Covid-19.jpg

14/03/2020

L'accueil radical (livre)

302-09-3.jpgAvec la mode actuelle des alertes sur la radicalisation, "Radical", en religion, peut facilement évoquer l'intolérance; l'option des auteures et auteurs de cet ouvrage paru en 2015 est de mettre en avant, au contraire, l'accueil, dans la ligne de ce que défend, en francophonie, le Carrefour des Chrétiens Inclusifs.

La pluralité des auteurs permet de bien appréhender la question de l’inclusivité à la fois dans son évolution historique, dans une perspective biblique et dans un renouvellement liturgique. L’intérêt de l’ouvrage est aussi celui de l’expérience de terrain, celle de la Maison Verte à Paris, la première communauté protestante française à se revendiquer inclusive, celle plus difficile au Cameroun où les homosexuels sont ostracisés par les Églises, celle aussi d’une visibilité sur internet à l’occasion des débats au sein de l’UEPAL.

L’inclusivité n’est pas un caprice occidental introduit par l’évolution sociétale et juridique de nos pays, elle concerne notre conception de Dieu, d’où la grande importance de ce livre.

 

Lire le reste de cette recension par Jean-Paul Augier ici

Yvan Bourquin, Joan Charras Sancho (éd.), L’accueil radical. Ressources pour une Église inclusive, Genève, Labor et Fides, 2015, 232 pages.

12/03/2020

"Les minorités religieuses", présentation au séminaire interne GSRL

séminaire.jpg

Superbe séance aujourd'hui au séminaire interne du GSRL sur l'ouvrage Les minorités religieuses en France, présenté par Anne-Laure Zwilling et Joëlle Allouche-Benayoun. Un grand merci à elles!

Lien vers une présentation de l'ouvrage

10/03/2020

Sécularisation aux USA: Barna confirme

Barna_ChurchTrends_WebCharts_v6.jpg

Une grande enquête de l'institut Barna (proche des protestants évangéliques, qui dominent le paysage chrétien aux Etats-Unis) vient nous apporter des éléments supplémentaires pour appuyer la thèse de la sécularisation de la société américaine. Elle est intitulée "State of the Church 2020".

Cette étude est présentée comme l'enquête la plus approfondie jamais conduite par l'institut Barna depuis 35 ans. Elle révèle notamment que la pratique religieuse est passée, aux Etats-Unis, de 45% en 2000.... à 25% en 2020.

Une mutation majeure.

Lien.

08/03/2020

Edith Blumhofer (1950-2020)

Edith-Blumhofer-1-300x400.jpgProfesseure émérite, historienne du pentecôtisme, titulaire d'un doctorat à Harvard, Edith Blumhofer a tiré sa révérence au terme d'un parcours fécond d'enseignante, de chercheuse, d'auteure et de directrice d'institut.

Elle a en effet longtemps dirigé l'Institute For the Study of American Evangelicals, un centre de recherche basé au Wheaton COllege (Illinois) où j'ai eu le privilége de travailler en 2000 et 2001, à l'époque où Edith en était la directrice.

Pionnière de l'histoire des évangéliques -et des pentecôtistes en particulier- à une époque où les travaux académiques étaient bien plus rares qu'aujourd'hui, cette dévoreuse d'archives renommée nous laisse en héritage une oeuvre considérable, parmi lesquels des ouvrages comme Pentecost in My Soul: Explorations in the Meaning of Early American Pentecostal Experience (1989); Restoring the Faith: The Assemblies of God, Pentecostalism and American Culture (Univ of Illinois Press, 1992); Aimee Semple McPherson: Everybody’s Sister (Eerdmans, 1994), Religion, Politics, and the American Experience: Reflections on Religion and American Public Life (Univ of Alabama Press, 2002). Lien.

 

06/03/2020

Un Hors série qui fait date (Archives de Sciences Sociales des Religions)

cover-small200.jpgCe numéro hors-série des ASSR retrace les itinéraires intellectuels des cinq « pionniers » à l’origine de la revue Archives de sociologie des religions, née en 1956 et devenue en 1973 Archives de sciences sociales des religions. Deux d’entre eux, Henri Desroche (1914-1994) et Émile Poulat (1920-2014), sont d’anciens prêtres en rupture d’Église ; deux autres, François-André Isambert (1924-2017) et Jacques Maître (1925-2013), participèrent à la Résistance avant de militer un temps aux côtés du progressisme chrétien. Enfin, Jean Séguy (1925-2007), qui les rejoignit en 1960, avait dû renoncer à une formation dans la Compagnie de Jésus. Tous ont embrassé la science pour faire comprendre et expliquer un objet qui a marqué leur vie.

Lien.

04/03/2020

Travaux sur les évangéliques au Brésil

Brésil courbe.jpgD'après la plupart des spécialistes, le Brésil comptera autant d'évangéliques que de catholiques en 2035 (cf. infographie Le Monde ci-contre).

L'occasion de pointer une synthèse récente, en anglais, sur les évangéliques/pentecôtistes brésiliens : il s'agit de la synthèse collective publiée en anglais par Eric Miller et Ronald Morgan sur les évangéliques brésiliens au XXIe siècle, aux éditions Palgrave MacMillan, 2019, 364p). 

On lira aussi avec profit cet article de l'anthropologue Ronaldo De Almeida, publiée dans la revue Brésil(s) en 2016 (lien). 

 

29/02/2020

Décoloniser les regards : le panache clairvoyant d'Aissa Maiga

716JsXnoX9L.jpgLes évolutions de la société française face aux enjeux de diversité font couler beaucoup d'encre, et attirent les caméras.

Nous en avons vu un nouvel exemple hier soir, avec la cérémonie des Césars 2020, distribuant des récompenses pour le Cinéma français.

On notera, d'une part, la propension continue du milieu culturel subventionnné à protéger les siens à tout prix, même lorsque les accusations s'accumulent (cf. Polanski, mis à cause pour viol par douze femmes et récompensé du César 2020 de meilleur réalisateur).

Ce qui vient en écho à l'affaire Matzneff, écrivain pédophile militant très longtemps surprotégé bec et ongle par le milieu littéraire français (mais finalement lâché depuis quelques mois grâce au courageux livre-témoignage de Vanessa Springora).

On notera, d'autre part, le panache prophétique et clairvoyant d'Aïssa Maïga, actrice de talent et de conviction qui place le milieu du cinéma français face à ses responsabilités, dans un contexte marqué par des décennies de sous-représentation objective des noirs (et autres) sur les écrans.

Pour sourcer ces enjeux, on lira avec grand profit le livre collectif Noire n'est pas mon métier (2018).

Cet ouvrage n'est pas du prêchi-prêcha, mais un recueil éclairant et précis de seize témoignages vécus, de la part d'actrices noires confrontées, en France, à de multiples obstacles liées aux filtres racisés au travers desquels elles ont été regardées.

Loin de défendre une vision différentialiste de la société, ces actrices plaident au contraire pour que leur couleur de peau ne les range plus dans une catégorie stéréotypée (être noire n'est pas un métier!) ,et ne les marginalise plus par rapport à la diversité des rôles et des opportunités.

Un très grand livre pour en finir avec les mensonges de celles et ceux qui osent parler confortablement au nom de "l'universalisme", préemptant la République, tout en confisquant à leur seul profit les allées du pouvoir et des privilèges, que ce soit dans les domaines culturels, mais aussi religieux ou politiques.

Lien.

27/02/2020

Bienvenue en France Asia Bibi

Capture d’écran 2020-02-27 à 10.36.59.png

Asia Bibi, chrétienne incarcérée arbitrairement durant neuf ans au Pakistan dans des conditions terribles, pour une accusation mensongère de blasphème, est actuellement en France.

Depuis 2011, ce blog a suivi son histoire, jusqu'à sa libération et son asile au Canada (lien).

Avec une dignité exemplaire, elle a franchi tous les obstacles, appuyée par le soutien indéfectible d'Anne-Isabelle Tollet (Cf. photo ci-dessus).

Asia Bibi évoque aujourd'hui son souhait de s'installer dans l'hexagone et va rencontrer le président Macron.

Lire la suite

25/02/2020

On savait, mais quoi ?

143928_couverture_Hres_0-1.jpgLes actes pédophiles des prêtres suscitent le scandale voire la fureur non seulement à cause de leur grand nombre et de leur gravité, mais aussi du fait de leur dissimulation par l’Église catholique. Chaque révélation soulève encore et encore la question : les gens d’Église savaient-ils ?

Et que savait-on au juste  Pour répondre à ces questions, l'historien Claude Langlois revient sur l’histoire longue: comment, depuis la Révolution française, l’Église catholique a-t-elle géré la sexualité des clercs, célibataires par nécessité sinon par vocation, et plus précisément: comment, en interaction permanente avec l’évolution de la société civile, a-t-elle traité les « fautes » sexuelles des prêtres?

 

Lien.

23/02/2020

Christianisme: paradoxes chinois

1522984654_236300_1200x667x0.jpgParadoxes et tensions internes marquent aujourd'hui le paysage religieux de l''Empire du Milieu.

La Chine est en effet à la fois marquée par une nette progression du christianisme, principalement sous l'effet du protestantisme évangélique (mais aussi de nouvelles églises prophétiques chinoises), par une recrudescence des persécutions anti-religieuses (ciblant principalement musulmans et évangéliques), et enfin, par des exportations croissantes de Bibles vers le reste du monde, notamment vers l'Afrique. 

Lien (Religioscope)

 

21/02/2020

Liberté pour Fariba Adelkhah et Roland Marchal !

roland marchal, fariba adelkhah, iran, libertéLe procès de Fariba Adelkhah et de Roland Marchal s’ouvrira le 3 mars 2020 à Téhéran, a déclaré mardi leur avocat, Me Saïd Dehqan à l’Agence France-Presse.

Soutien total à ces chercheurs incarcérés arbitrairement en Iran.

Lien.

19/02/2020

Evangélisation et prosélytisme (Réforme)

3837.pngEvangélisation? Prosélytisme? Sociologiquement, l'évangélisation, c'est le prosélytisme en cadre chrétien, tout comme l'islamisation est le prosélytisme en cadre musulman. Le terme de "prosélytisme", en soi, n'est donc pas péjoratif.

Mais dans le langage courant, il est devenu de plus en plus habituel d'opposer évangélisation (supposée respecter la liberté des autres) et prosélytisme (qui serait fondé sur la pression). Autour de ce débat, à noter un très bon numéro de l'hebdomadaire protestant Réforme, dossier consacré à "la frontière fragile" entre évangélisation et prosélytisme.

Lien.

17/02/2020

Le religieux socialement acceptable à l'école

sira_48_3.cover_.pngA noter la parution du dernier numéro de Sciences Religieuses (isbn : 0008-4298), avec pour éditrices invitées Claude Proeschel et Sara Teinturier.

Ce numéro spécial est intitulé : Convictions religieuses, citoyenneté et espace public: quelques aspects contemporains.

Il traite en particulier du religieux socialement acceptable à l'école en France, en Suisse romande et au Québec. On pourra y lire entre autres des articles de Claude Proeschel et Anne Lancien, du GSRL.

Lien.

15/02/2020

Usages staliniens de la Révolution numérique

6e3030535b8d2afda19e1354494c0e7f.jpgCertains croient voir dans l'affaire Benjamin Griveaux (démissionnaire de la campagne pour la mairie de Paris) une "américanisation" de la vie politique française.

Erreur de perspective. Trump, aux Etats-Unis, est toujours au pouvoir, malgré un passif sexuel compromettant plus lourd que celui de Griveaux.

 

En France, on assiste au contraire au nouvel effet d'une influence russe post-soviétique très active sur les réseaux sociaux... et dans la rue (activisme radical anti-Macron), alliant:

 

1/ stalinisme new look (extrême-gauche sectaire)

2/ populisme ("anti-mondialisme" primaire et démagogie) 

3/ outils de la Révolution numérique (réseaux sociaux d'internet en particulier)

La synthèse en anglais sur Ordre social et répression sous Staline, par David Shearer (Yale Univ Press, 2009), est à relire, notamment son chapitre "Cataloguer la population" (p.158 et suivantes).

Grace à des protocoles d'espionnage numérique et de collecte assez simples, ce catalogage est à la portée, aujourd'hui, de nombreux acteurs de déstabilisation.

Le melenchoniste mégalomane Juan Branco était déjà auteur de l'outing forcé de Gabriel Attal (lien).

On retrouve Branco aujourd'hui avec Pavlenski, divulgateur de la vidéo qui fit tomber Griveaux, qui affirme: "cela va donc continuer" (Spoutnik).

D'autres gêneurs politiques doivent ainsi s'attendre à subir le même déballage crapoteux (qui évoque la méthode russe du KOMPROMAT).

On discerne, au-delà de la menace lancée, une tendance. Celle d'un mariage monstrueux entre les promesses d'une libéralisation de la communication et de l'information, grâce à internet, et le catalogage généralisé d'une population à des fins de contrôle politique sectaire, éliminant tout gêneur grâce aux données privées stockées.

Ce que Staline, avec les moyens qu'il avait, a tenté durant des années.

Et ce que Xi JingPing, dans la Chine actuelle, pratique à l'échelle de plus d'un milliards d'habitants (lien).

13/02/2020

Claire Bretecher (1940-2020)

ob_7cf3d6_couv-19159.jpgClaire Bretecher a tiré sa révérence. Elégante, jusqu'au bout. Cette brillante auteure qui a marqué son temps nous a laissé une oeuvre graphique très riche, notamment via les BD Agrippine et Les frustrés, et un regard unique sur la génération post-1968 confrontée au consumérisme, à la libéralisation de la sexualité et aux écrans.

Roland Barthes la complimenta un jour en la qualifiant de sociologue. Oui, pourquoi pas? Mais derrière la critique sociale qu'elle savait si bien faire avec humour, elle avait aussi une fibre de moraliste, sondant les travers d'un petit monde confronté aux vertiges de la liberté (lien).

Elle n'aimait guère la religion, héritage d'une éducation catholique stricte et jugée un peu traumatisante (lien). Mais son oeuvre témoigne ici et là d'une indéniable ouverture aux questions du sens de la vie et de la foi, allant jusqu'à brosser, à sa manière, l'histoire de "la vie passionnée de Sainte Thèrèse d'Avila" (1980).

11/02/2020

Recherche en sciences humaines en France: la LPPR en question

Capture d’écran 2020-02-10 à 22.52.21.pngLa crise systémique que traverse la France trouve son origine, non pas dans le gouvernement actuel, qui cherche tant bien que mal à aller de l'avant, mais bien davantage dans 20-25 ans de reculs successifs, y compris sur le front de la recherche en sciences humaines, où certains laboratoires sont aujourd'hui dans des situations proches de celle des personnels de France Telecom en 2008-09.

Des équipes se retrouvent parfois sans ITA (agents administratifs qui font tourner les labos), ou avec un sous-encadrement tel que la technicité des demandes liées à la mise en place d'opérations scientifiques (missions, colloques, etc.) empêche la recherche de se faire. Avec un sentiment de dévalorisation et d'abandon.

On notera les propositions constructive des responsables du Comité national du CNRS, auxquelles je souscris, dans un contexte où se discute aujourd'hui la très controversée LPPR (Loi de Programmation Pluriannuelle de la Recherche).

Lien.

09/02/2020

Une somme sur le sionisme chrétien aux Etats-Unis

Hummel.jpgÀ travers l'étude des parcours d'activistes évangéliques, de dirigeants juifs américains et de responsables israéliens, Covenant Brothers, de Daniel Hummel (University of Pennsylvania Press, 2019) décrit et analyse la montée spectaculaire du sionisme chrétien américain après la Seconde Guerre mondiale.

Selon l'auteur, les représentations conventionnelles du mouvement sioniste chrétien - activisme politico-religieux de milieux chrétiens pour soutenir l'État d'Israël - se concentrent trop sur l'eschatologie évangélique (l'Apocalypse, Armageddon etc...). Hummel met plutôt l'accent sur les dispositifs institutionnels, internationaux, interreligieux et intergénérationnels qui cristallisent et nourrissent le soutien évangélique à Israël.

Lien.

07/02/2020

Recherche en sciences humaines: halte au feu

cnrs, shs, crise de la recherche française, france, itaDes laboratoires de recherche en péril, cela se voit moins que des métros (RATP) ou des trains (SNCF) bloqués. Pourtant, à moyen et long terme, c'est dramatique pour l'avenir d'une société française qui sacrifie le meilleur de son intelligence.

Il est nécessaire de prendre connaissance des enjeux des réformes structurelles qui affectent aujourd'hui la recherche en France, notamment en sciences humaines et sociales où de nombreux laboratoires sont contraints de faire plus, avec beaucoup moins d'encadrement administratif (et des salaires qui restent largement en-dessous des pays voisins). Au détriment des recherches, et des chercheurs précaires.

Avec de nombreuses crises, démissions, burn-out. Cet article publié dans Le MOnde donne quelques éléments factuels sur la crise actuelle, autour de la future loi de programmation (LPPR).

Lien.

05/02/2020

Tziganes pentecôtistes: chronique sur Médiapart (Regis Laurent)

Capture d’écran 2020-02-05 à 22.24.10.pngLa publication des deux volumes que Régis Laurent a consacrés au pentecôtisme tzigane a déjà été signalée dans ce blog (lien). Bonne nouvelle, l'auteur nous propose également une chronique de présentation sur le site Mediapart.

 

Cet ouvrage relate dix sept ans de ma vie auprès des Tsiganes. Parfois de façon illustrative, anecdotique, souvent de façon très raisonnée, construite et analysée. A l'origine, c'est une thèse de sociologie soutenue en 2008...

 

Lire la suite ici (lien).

03/02/2020

Benoit Hébert (1971-2020)

1973918_1443626075915456_5661874881083938105_o.jpgProfesseur agrégé de physiques en classes préparatoires, pasteur bénévole, Benoît Hébert a marqué le paysage protestant français des vingt dernières années par un engagement public en faveur du dialogue entre science et foi.

 

Il s'était investi en faveur d'une meilleure compréhension des sphères propres de la science et de la foi chrétienne en matière de connaissance du monde physique.

Lire la suite

01/02/2020

Affaire Mila et enjeu de blasphémer (Le Monde des religions)

8503_istock.jpgDepuis ses propos contre l'islam tenus en live sur Instagram, la jeune Mila est en proie aux insultes et menaces de mort. L'affaire ravive le débat autour du blasphème. Décryptage avec la spécialiste Anastasia Colosimo.

Doctorante en théorie politique et enseignante en théologie politique à Sciences Po Paris, Anastasia Colosimo a consacré sa thèse à l'histoire du blasphème, qu'elle a synthétisée dans son ouvrage Les Bûchers de la liberté (Stock, 2016).

Lire la suite sur Le Monde des Religions

30/01/2020

Réparer la planète ? (Sciences Humaines)

15783196622_SHUM322_258.jpgConnaissez-vous l'acrasie ?

Lacrasie est un mot grec qui désigne le fait de vouloir une chose et de faire son contraire. On sait que l’on fonce vers l’abîme, mais on continue d’appuyer sur l’accélérateur. Pourquoi?

Pour en savoir plus, du point de vue des sciences sociales, sur les enjeux environnementaux cruciaux que nous vivons (non sans implications philosophiques, politiques et religieuses), il faut lire le dernier numéro du mensuel Sciences Humaines, intitulé "Réparer la Planète".

Lien.

28/01/2020

Retours à la foi (Ampelos)

Wetjen-Retours-couv1-e1563724255549.png"Depuis quelques années alors qu’une grande partie des européens délaissent la pratique des religions majoritaires, de nombreux individus en quête de sens et de fraternité rejoignent des églises minoritaires. En France, sur les 10 dernières années, on estime à plus de 50 000 le nombre de fidèles convertis ou revenus au protestantisme"

 

Basé sur une enquête récente au sein d'un panel de paroisses protestantes de France, ce livre du journaliste Holger Wetjen (ed Ampelos) contribue à enrichir nos analyses sur les formes contemporaines de retour, mais aussi de recours, à la religion sur le terrain des protestantismes. 

Lien. 

26/01/2020

Word Vision: l'internationale de Dieu

51K86WC6OVL._SX346_BO1,204,203,200_.jpgEn 70 ans, World Vision est passée d'une petite agence missionnaire à la plus grande ONG chrétienne au monde, avec 40000 employés, des bureaux dans près d'une centaine de pays et un budget annuel de plus de 2 milliards de dollars.

Avec cet ouvrage de David P. King publié aux éditions universitaires de Pennsylvanie, on dispose de la première étude approfondie sur cette ONG de premier plan.

En relatant la transformation de l'organisation de 1950 à nos jours, David P. King aborde aussi, au travers de son étude de World Vision, les changements qui marquent l'évangélisme américain après la Seconde Guerre mondiale, ainsi que ses relations avec les enjeux humanitaires.

Lien

24/01/2020

A lire: somme sur la liberté de conscience (Dominique Avon)

Capture d’écran 2020-01-24 à 17.14.32.pngEntre le XVIe et le XVIIIe siècle, la liberté de conscience a été conçue, d’abord en latin et dans une poignée de langues européennes, comme une possibilité de croire, de changer de croyance ou de ne pas en avoir. Elle a ainsi reçu une acception distincte de celle de la liberté religieuse ou de la liberté de religion. Lors de son inscription dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, adoptée sans vote négatif par l’assemblée générale des Nations Unies en décembre 1948, ce droit individuel a néanmoins suscité des réserves ou oppositions qui ont empêché sa déclinaison constitutionnelle par plusieurs États-membres. Une génération plus tard, la contestation de la liberté de conscience s’est trouvée renforcée au nom de la reconnaissance de sensibilités culturelles différenciées, au nom d’une lutte contre l’apostasie – parfois associé au blasphème ou à l’insulte contre certaines religions -, ou au nom de la défense de l’unité d’un corps. L’enquête historique conduite dans cet ouvrage s’inscrit dans le temps long des sociétés humaines. Établie sur des sources linguistiques diverses, elle vise à saisir l’émergence d’une notion au sein de communautés spécifiques, du Bassin méditerranéen à la Chine et à l’Amérique du Nord, à comprendre les motifs d’adhésion et de rejet formulés par plusieurs centaines d’auteurs, à déterminer les modalités d’expansion de cette liberté, de sa traduction dans des langues qui n’en avaient pas dessiné les contours, ainsi qu’à appréhender les ressorts des remises en question contemporaines.

Un livre important à découvrir, signé Dominique Avon, directeur d'études à l'EPHE et membre du GSRL

22/01/2020

Table ronde exceptionnelle GSRL le 23 janvier 2020 (dernier rappel)

Lien vers la page de "La sécularisation en question" (Classiques Garnier, 2019, 746 pages)

 

INVITATION 23 JANVIER 2020.jpg

21/01/2020

660 millions d'évangéliques en 2020 (estimation)

statistiques,statistiques évangéliques,statistiques évangéliques 2020,bibliographie,bibligraphie évangélisme,protestantisme,statistiques protestantes,statistiques du christianismeQue représente le poids démographique de la mouvance protestante évangélique dans le monde aujourd'hui?

A l'orée de l'année 2020, on peut l'estimer à environ 660 millions de chrétiens. Sans compter quelques dizaines de millions de chrétiens rattachés à des Eglises prophétiques postcoloniales qu'il serait hasardeux de compter parmi les protestants évangéliques.

On trouvera ici (lien PDF) le tableau statistique estimatif de la réalité démographique évangélique au début de l'année 2020.

En complément, on trouvera là (lien PDF) une petite bibliographie, non exhaustive (à compléter), de 25 titres académiques, tous publiés en 2019. Ces références donnent une idée de l'incroyable richesse des travaux en sciences sociales consacrés aujourd'hui, dans le monde, au protestantisme évangélique.

Les remarques et suggestions complémentaires sont les bienvenues!

L'idée est de mutualiser des outils qui permettent d'évaluer, au plus près de la réalité, ce que représente aujourd'hui le protestantisme évangélique.

20/01/2020

La sécularisation en question: ouvrage exceptionnel (20 ans du GSRL)

La-secularisation-en-question.jpgDepuis 1995, le laboratoire Groupe Sociétés Religions Laïcités (CNRS / EPHE-PSL) n'a cessé d'étudier les religions et les laïcités, contribuant au fil des années à enrichir nos connaissances grâce à l'aide des sciences sociales. 
 A l'occasion de ses 20 ans, un grand colloque international avait permis de faire le point sur ces questions. 
Sous la direction de Jean Baubérot, Jean-Paul Willaime et Philippe Portier, anciens directeurs du GSRL, un ouvrage somptueux publié en décembre 2019 aux éditions Classiques Garnier nous restitue aujourd'hui le fruit de ces réflexions. 
En 746 pages, 47 contributions et 54 auteurs nous font découvrir un panorama exceptionnel, croisant disciplines, terrains, méthodologies, aires culturelles au service d'une seule exigence: analyser et faire comprendre les "religions et laïcités au prisme des sciences sociales".

Un "must"!

Lien

18/01/2020

Ne pas manquer: table ronde exceptionnelle le 23 janvier 2020 (GSRL)

Pour celles et ceux qui peuvent s'y rendre, il n'y a pas à hésiter !

Une table ronde exceptionnelle nous attend le 23 janvier 2020 à 15H au Campus Condorcet, à l'invitation du GSRL (cliquer ci-dessous), autour d'un volume somptueux réalisé à l'occasion des 20 ans du laboratoire, sous la direction de Jean Baubérot, Jean-Paul Willaime et Philippe Portier.

 

0001-3-scaled.jpg