Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/05/2020

(Re)découvrir l'Institut Européen en Sciences des Religions

IESR.jpgL’Institut européen en sciences des religions propose un large éventail de formations en sciences des religions : Des formations diplômantes avec le Parcours Religions et laïcité dans la vie professionnelle et associative du Master Science des religions et société (SRS) de l'université PSL co-accrédité par l'EPHE et l'EHESS, le DU République & religions organisé avec l'Université Paris-Saclay (Faculté Jean Monnet) et le DE Études islamiques de l'EPHE. Des cycles de cours du soir, ouverts à tous les publics L'organisation de stages de formation continue  "clés en main"  (INSPE, administrations, entreprises, associations...), Des séminaires de réflexion pédagogique...

Lien.

05/05/2020

Tempête sur la laïcité: lire Philippe Gaudin

9782221215487ORI.jpgQuestionner la laïcité revient à demander à la France de s’allonger sur le divan. L’histoire de cette notion croise celle de l’identité française, formidable écheveau de mythes et de passions sans cesse ravivées. La loi de séparation des Églises et de l’État, en 1905, passait pour avoir mis un terme à la guerre entre catholiques et laïcs et clos un cycle millénaire de relations conflictuelles entre le politique et le religieux. Mais nous vivons désormais dans un autre monde et deux camps s’opposent aujourd’hui : ceux qui réduisent la laïcité à un rempart contre le communautarisme; ceux qui jugent ce principe liberticide et hostile à l’islam. Pour sortir de cette situation, il faut mettre à distance toute querelle idéologique et inventer un autre mode de pensée et d’action.

Une contribution stimulante de Philippe Gaudin, directeur de l'Institut Européen en Sciences des Religions (IESR).

Lien.

25/04/2020

Visites virtuelles à l'Institut des Cultures d'Islam

Capture d’écran 2020-04-25 à 15.11.44.pngEn ce temps de confinement qui se prolonge, de nombreux musées et lieux de mémoire ont organisé des visites virtuelles. C'est par exemple le cas de l'Institut des Cultures d'Islam, qui propose une visite virtuelle de l'exposition "Croyances : faire et défaire l’invisible" (en place du 12 mars au 265 juillet 2020).

Un petit livret jeu en PDF, perfectible, mais qui a le mérite de penser aux enfants, est par ailleurs proposé en PDF, pour capter l'attention des plus jeunes (lien).

Un site agréable et plein de ressources. Lien.

12/03/2020

"Les minorités religieuses", présentation au séminaire interne GSRL

séminaire.jpg

Superbe séance aujourd'hui au séminaire interne du GSRL sur l'ouvrage Les minorités religieuses en France, présenté par Anne-Laure Zwilling et Joëlle Allouche-Benayoun. Un grand merci à elles!

Lien vers une présentation de l'ouvrage

19/02/2020

Evangélisation et prosélytisme (Réforme)

3837.pngEvangélisation? Prosélytisme? Sociologiquement, l'évangélisation, c'est le prosélytisme en cadre chrétien, tout comme l'islamisation est le prosélytisme en cadre musulman. Le terme de "prosélytisme", en soi, n'est donc pas péjoratif.

Mais dans le langage courant, il est devenu de plus en plus habituel d'opposer évangélisation (supposée respecter la liberté des autres) et prosélytisme (qui serait fondé sur la pression). Autour de ce débat, à noter un très bon numéro de l'hebdomadaire protestant Réforme, dossier consacré à "la frontière fragile" entre évangélisation et prosélytisme.

Lien.

01/02/2020

Affaire Mila et enjeu de blasphémer (Le Monde des religions)

8503_istock.jpgDepuis ses propos contre l'islam tenus en live sur Instagram, la jeune Mila est en proie aux insultes et menaces de mort. L'affaire ravive le débat autour du blasphème. Décryptage avec la spécialiste Anastasia Colosimo.

Doctorante en théorie politique et enseignante en théologie politique à Sciences Po Paris, Anastasia Colosimo a consacré sa thèse à l'histoire du blasphème, qu'elle a synthétisée dans son ouvrage Les Bûchers de la liberté (Stock, 2016).

Lire la suite sur Le Monde des Religions

22/01/2020

Table ronde exceptionnelle GSRL le 23 janvier 2020 (dernier rappel)

Lien vers la page de "La sécularisation en question" (Classiques Garnier, 2019, 746 pages)

 

INVITATION 23 JANVIER 2020.jpg

20/01/2020

La sécularisation en question: ouvrage exceptionnel (20 ans du GSRL)

La-secularisation-en-question.jpgDepuis 1995, le laboratoire Groupe Sociétés Religions Laïcités (CNRS / EPHE-PSL) n'a cessé d'étudier les religions et les laïcités, contribuant au fil des années à enrichir nos connaissances grâce à l'aide des sciences sociales. 
 A l'occasion de ses 20 ans, un grand colloque international avait permis de faire le point sur ces questions. 
Sous la direction de Jean Baubérot, Jean-Paul Willaime et Philippe Portier, anciens directeurs du GSRL, un ouvrage somptueux publié en décembre 2019 aux éditions Classiques Garnier nous restitue aujourd'hui le fruit de ces réflexions. 
En 746 pages, 47 contributions et 54 auteurs nous font découvrir un panorama exceptionnel, croisant disciplines, terrains, méthodologies, aires culturelles au service d'une seule exigence: analyser et faire comprendre les "religions et laïcités au prisme des sciences sociales".

Un "must"!

Lien

18/01/2020

Ne pas manquer: table ronde exceptionnelle le 23 janvier 2020 (GSRL)

Pour celles et ceux qui peuvent s'y rendre, il n'y a pas à hésiter !

Une table ronde exceptionnelle nous attend le 23 janvier 2020 à 15H au Campus Condorcet, à l'invitation du GSRL (cliquer ci-dessous), autour d'un volume somptueux réalisé à l'occasion des 20 ans du laboratoire, sous la direction de Jean Baubérot, Jean-Paul Willaime et Philippe Portier.

 

0001-3-scaled.jpg

 

01/12/2019

Evénement parution du volume des 20 ans du GSRL

invitation-19-décembre.jpg

25/11/2019

Discrimination religieuse dans les entreprises

Discr.jpgLa perception sociale dominante, en France, est souvent celle d'un religieux qui empiète sur les libertés des autres. Mais il existe aussi l'inverse: des croyants, qui se perçoivent comme discriminés parce croyant, notamment dans leur lieu de travail.

Un baromètre de l'Institut Montaigne, dépouillé et commenté par l'hebdomadaire Réforme le 14 novembre dernier, fait le point.

La discrimination dont seraient victimes les croyants sur leur lieu de travail persiste, selon le baromètre 2019 de l’Institut Montaigne sur la “religion au travail”.

Lionel Honoré, professeur des universités et directeur de l’Observatoire du Fait religieux en entreprise de l’Institut d’administration des entreprises (IAE) de Brest est formel : il y a un avant et un après le Bataclan. "Le seuil de tolérance des minorités religieuses en entreprise a baissé depuis la vague d’attentats qui a ébranlé le pays", résume-t-il (lire la suite ici).

19/11/2019

Peut-on parler des religions à l'école ?

9782226326645-j.jpgEn 2002, le rapport Debray affirmait l’importance de reconnaître et d’enseigner le fait religieux. Pourtant, plus de quinze ans après, alors que la question a resurgi avec les attentats de 2015, le sujet revient à échéance régulière dans les discours politiques et l’on s’affronte encore sur les manières de s’y prendre ou sur le risque d’une atteinte à la laïcité.

Au-delà de la chronique du débat sur l’enseignement des faits religieux, le bel ouvrage d'Isabelle Saint-Martin (directrice d'études à l'EPHE) propose une lecture distanciée des résistances et des difficultés mais aussi des avancées réalisées au fil des réformes successives des programmes.

 

Lien.

24/10/2019

Marianne, Julien, Fatima et son enfant

Fatima outragée.jpg

Le dégré d'hystérie collective ambiante en France autour du foulard dit "islamique" ne permet pas d'être audible. Près de deux semaines après l'incident qui a perturbé une séance du conseil régional de Bourgogne / Franche-Comté, le 11 octobre 2019 dernier, la fièvre n'est pas retombée.

Rappelons les faits : en séance, Julien Odoul, un conseiller général du Rassemblement National (parti d'extrême droite) a publiquement humilié une mère, Fatima E., et fait pleurer un enfant, en demandant à ce que le foulard couvrant la tête de cette mère en visite civique au conseil régional soit enlevé. Soit-disant au nom de la laïcité (sic).

Lire la suite

06/10/2019

La loi de 1905 n'aura pas lieu (Baubérot)

jean baubérot, dorra mameri, loi de 1905, laïcité, livre, mshLa loi du 9 décembre 1905, séparant les Eglises et l'Etat, constitue le cœur de la laïcité en France. Pourtant relativement peu d'ouvrages ont été consacrés à cet événement historique.

Dans ce premier tome L'impossible loi de liberté (1902-1905), Jean Baubérot (avec la collaboration de Dorra Mameri-Chaambi) démontre qu’un conflit interne à la gauche républicaine elle-même s’est avéré décisif et que, fait non pris en compte jusqu’à présent, la libre-pensée elle-même a désavoué le projet de loi déposé par Combes, contribuant ainsi à sa chute. Il montre également le rôle joué dans les débats par nombre de personnalités de cette époque, dont Marcel Proust. Enfin, dans la lignée du grand ouvrage collectif L’histoire mondiale de la France paru en 2017 (sous la direction de Patrick Boucheron), l’auteur prouve qu’une vision franco-française de la loi de 1905 ne peut l’expliquer : des modèles étrangers (Mexique, Etats-Unis, Canada, Suisse,…) ont inspiré les auteurs de la loi et la situation internationale, fortement marquée par la guerre russo-japonaise et la crainte de son expansion , a joué un rôle. Lire la suite ici (lien)

26/09/2019

Retour sur l'itinéraire intellectuel de Jean-Paul Willaime

Capture-12-458x330.pngOn ne présente plus Jean-Paul Willaime, chercheur toujours prolifique, qui fut notamment directeur d'études à la section des sciences religieuses de l'EPHE et directeur du laboratoire GSRL. Bien plus qu'être un spécialiste de la sociologie des protestantismes, c'est un intellectuel exigeant, qui nous aide beaucoup à éclairer, par les sciences sociales, les débats de sociétés autour des religions et des laïcités en France et en Europe.

L'ouvrage d'entretiens qu'il a signé avec Martin Meunier est un livre majeur pour comprendre à la fois son itinéraire intellectuel, et le vaste champ analytique qu'il a ouvert et/ou nourri à la croisée de la sécularisation, de la religion et de la société. Merci à Jean Hassenforder de nous en proposer une synthèse riche et pédagogique, sur le portail www.témoins.com

Lien. 

18/09/2019

Interreligieux : la conférence de la honte

François clavairoly, sectarisme, wahhabisme, Mohammed Ben Abdul Karim Al-Issa, Arabie saoudite, Haïm Korsia, rais baddawi, laïcité, France, islam politique, Ghalleb Bencheiikh

En France, dans un palais parisien et devant les caméras,  des responsables religieux, dont le Grand Rabbin de France, le président de la Fédération Protestante de France, et deux archevêques catholiques, ont cru bon de participer, le 17 septembre 2019, à une sinistre mascarade en compagnie du bourreau de Raif Badawi, blogueur martyr.

Ils ont involontairement légitimé, par leur présence, le sectarisme le plus meurtrier, incarné par le dignitaire wahhabite Mohammed Ben Abdul Karim Al-Issa, dont le palmarès ferait passer Poutine pour un saint. 

Organisée par Ghaleb Bencheikh, président de la Fondation de l'Islam de France, la Conférence en question (quels financements?) a déroulé un festival d'hypocrisie, et affiche, évidemment, tous les poncifs d'une bonne volonté interreligieuse vidée ici de toute substance.

Paix ! Amour ! Fraternité !

Pendant que le bloggeur saoudien Raif Badawi, condamné à 1000 coups de fouets, continue depuis 7 ans de croupir dans sa geôle, la Ligue Islamique Mondiale, organisation wahhabite saoudienne, fait sa publicité en plein Paris, avec la participation de certains responsables religieux français.

Last but not least, la France continue à vendre des armes à un régime assassin et misogyne qui a fait découper vivant en morceaux, il y a quelques mois, en Turquie, un journaliste trop curieux.

Soutien à #EnsafHAIDAR

08/09/2019

Geneviève Robida (1918-2019)

mme-robida_WEB-1-800x640.jpgLe saviez-vous ?

La première femme à obtenir, en France le poste d'inspecteur d'Académie (1966), était aussi protestante. Il s'agit de Geneviève Robida, protestante réformée engagée dans sa paroisse des Ardennes. Commandeur dans l’ordre des Palmes académiques et chevalier de la Légion d’honneur, elle était une figure unanimement respectée.

Jean-Paul Willaime, qui l'a très bien connue, lui rend un joli hommage dans l'hebdomadaire Réforme de cette semaine.

Lien.

30/06/2019

"Alliance Citoyenne" à Grenoble: mise en perspective

naem.jpgL'histoire récente des recompositions sociales, culturelles et religieuses des villes françaises n'est pas toujours bien connue des élus et analystes.

Or, elle aide beaucoup à éclairer l'actualité. Dans le cas de Grenoble, marqué par l'activisme d'Alliance Citoyenne sur la question du Burkini de bain, remercions Naëm Bestandji d'avoir signé une mise en perspective éclairante sur son blog, le 19 mai 2019. Le ton est militant (on est libre d'aimer ou pas), couplé à une information précise, détaillée, et utile. 

Lien.

23/05/2019

Convictions religieuses et ajustement à la norme

28682100460180L.jpg“Si le croyant ne peut s’affranchir de la règle commune au nom de sa liberté de religion, la reconnaissance pleine et entière de celle-ci conduit dans certaines situations à des ajustements de la règle de droit. Ce dossier présente les mécanismes susceptibles d’être mis en œuvre pour résoudre les tensions entre plusieurs droits fondamentaux, droit à l’égalité, non-discrimination et liberté de religion, afin de concilier impératif juridique et impératif religieux. Les varia questionnent également les relations entre droit et religion à propos des symboles religieux en Italie, de la situation des cultes au Brésil ou de la laïcité comme principe partagé par tous les États de droit.”

Un numéro passionnant, avec en particulier un article de Valentine Zuber (lien).

11/05/2019

Le Prix Marianne à Zineb el Rhazoui

Capture d’écran 2019-05-11 à 15.19.09.pngUn "Grand Remplacement" (sic) serait en cours en Europe, porté par une immigration musulmane massive?

Ce fantasme d'extrême droite a beau reposer sur ignorances et mensonges, il a la vie dure.

L'occasion de rappeler qu'en dehors de la robuste proportion de migrants chrétiens qui arrive en Europe (cf. cet article de 2017 écrit par votre serviteur), de très nombreux migrants se sécularisent aussi en Europe.

Nombreux sont celles et ceux qui se posent en premiers défenseurs de l'athéisme, ou d'un mode de vie sécularisé, ou de la laïcité, ou des trois à la fois.

 

Lire la suite

17/04/2019

Notre Dame de Paris, blessée mais debout

12. Mobilized, at the feet of Notre Dame.jpgL'incendie de Notre Dame de Paris, au soir du 15 avril 2019, a sidéré une large partie de la population française, et au-delà. Le lendemain matin, prise de température du terrain, avant d'aller au GSRL à Ivry. L'édifice est meurtri, mais debout.

Les foules affluent, recueillies (la plupart du temps).

Lien (album Flickr).

11/04/2019

Un must, le portail ORELA sur religions et laïcité

Capture d’écran 2019-04-11 à 00.11.04.pngUne revue de presse, des analyses, de nombreuses ressources...

Ne pas hésiter à consulter le portail internet ORELA de nos amis belges.

ORELA veut dire Observatoire des Religions et de la Laïcité, piloté par l'Université Libre de Bruxelles et le laboratoire CIERL.

Lien.

14/02/2019

Antisémitisme en France, les chiffres en perspective

db41716_5226431-01-06.jpgCe lundi 11 février 2019, le gouvernement français annonçait une aggravation de 74% en un an des violences et actes antisémites. L'occasion de rappeler que plus d'un acte raciste sur deux recensé, en France, touche nos concitoyennes et concitoyens juifs, alors que le judaïsme rassemble moins de 1% de la population française aujourd'hui. Pour mettre en perspective ces chiffres, comprendre leur fabrication et situer leur évolution, à noter ce bel article des Décodeurs du Monde, signé Maxime Vaudano.

Signalons aussi les séminaires sur l'antisémitisme contemporain en France tenus dans mon laboratoire, le GSRL, avec l'ISGAP (Institute for the Study of Global Antisemitism and Policy).

Lien.

29/01/2019

EUREL, un très bel outil d'information sur les religions en Europe

Capture d’écran 2019-01-29 à 07.09.23.pngConnaissez-vous EUREL ? Ce très bel outil d’information fournit gratuitement des données vérifiées et actualisées sur l’état sociologique et juridique de la religion en Europe, dans une perspective interdisciplinaire. Ce site s’adresse à la communauté scientifique internationale, ainsi qu’aux pouvoirs publics et acteurs politiques, et rassemble des informations, mises en perspective, concernant l’Europe élargie (Etats membres de l’Union européenne, pays candidats et autres pays européens). Une rubrique particulière est dédiée à l’Europe dans son ensemble, à la fois dans sa dimension institutionnelle (la prise en compte des confessions religieuses par l’Union européenne, le Conseil de l’Europe…) et dans une perspective comparative (traitement d’une même question par les différents pays européens).

Le projet EUREL est porté par l’unité mixte de recherche DRES - Droit, religion, entreprise et société du CNRS et de l’Université de Strasbourg et le GSRL - Groupe Sociétés, Religions, Laïcités (CNRS / EPHE)

19/01/2019

GSRL: journée d'accueil des nouveaux doctorants

gsrl, doctorants, doctorants du gsrl, journée d'accueil des nouveaux doctorants, religion, laïcitéPour les nombreux doctorants en sciences sociales des religions qui bénéficient du rattachement au laboratoire GSRL (CNRS/EPHE.PSL), à noter cette journée d'accueil prévue pour eux le jeudi 24 janvier 2019.

La rencontre, avec visite guidée du laboratoire, aura lieu dans les locaux du GSRL à Ivry sur-Seine.

Pour en savoir plus, cliquer ici (lien).

17/01/2019

ASSR n°184: retour sur le parcours de Jean-Paul Willaime

IMG_20190117_0001.jpgDans le dernier numéro 2018 de a revue Archives de Sciences Sociales des Religions (ASSR), le Bulletin Bibliographique, formidablement fourni, se consacre à l'exploration des recherches en cours.

On consultera aussi avec plaisir les notes critiques, la lecture croisée du livre que Philippe Portier a consacré à L'Etat et les religions en France, la rubrique "L'atelier des sciences sociales du religieux" (Pierre Lassave), et une passionnante synthèse réflexive de Jean-Paul Willaime intitulée "Sociologie des protestantismes, cadres institutionnels et trajectoire individuelle" (p.25 à 51).

11/01/2019

Nouvelle rubrique GSRL "Un chercheur à la une"

Jean-Laloum-portrait-GSRL.pngUn mouvement hétéroclite de mécontentements, aux convictions parfois antagoniques, traverse aujourd’hui les sociétés civiles européennes. Il suscite l’interrogation. En France, la contestation des “Gilets jaunes”, sa critique des institutions représentatives, engendrent quelquefois dans leur sillage une phraséologie inquiétante, allant jusqu’à faire siens mots d’ordre et slogans d’un passé pas si lointain. Historien du XXe siècle, Jean Laloum (GSRL) nous apporte la profondeur d’analyse dont nous avons besoin.

Pour en savoir plus, découvrir la nouvelle rubrique "Un chercheur à la une" sur le site GSRL, inaugurée par Jean Laloum (lien).

22/12/2018

Depuis 2004, calendrier interreligieux à Mulhouse

Calendrier interreligieux Mulhouse.jpgDepuis les remarquables travaux d'Anne-Sophie Lamine sur "la cohabitation des Dieux" (lien), on dispose d'un recul historique et sociologique sur la manière dont les collectivités locales assurent la régulation du pluralisme religieux. Avec notamment, comme à Mulhouse, des initiatives interreligieuses régulières, socialement et politiquement valorisées, pour promouvoir le dialogue et la fraternité.

A lire, dans cette perspective, l'article que le quotidien L'Alsace a consacré au calendrier interreligieux qui rassemble, depuis 2004, les principaux acteurs religieux de Mulhouse, notamment les pasteurs protestants Jean-Marc Bellefleur et Francis Muller. Lien.

 

20/12/2018

Dénoncer le "décolonialisme" (sic)? Recadrage par Ludivine Bantigny

16695088.jpgUne éclairante controverse traverse actuellement le champ des sciences sociales (et de l'intelligentsia) en France. Tout est parti d'une charge violente et argumentée, au ton alarmiste, contre le "décolonialisme" (sic). Elle a été signée par 80 intellectuels, et non des moindres (lien). L'idée vise à alerter sur la nocivité supposée des rhétoriques post- ou décoloniales, dont on estime que les stratégies "attaquent frontalement l'universalisme républicain" (sic).

La mouvance ainsi attaquée n'a pas répondu sur le même mode.

Mais une historienne, Ludivine Bantigny, a apporté une réponse vigoureuse, argumentée (elle aussi).... et nettement plus convaincante à mes yeux (lien). En-dehors de quelques nuances, je souscris au texte de Ludivine et je la remercie.

A partir de mon long parcours intellectuel d'historien du contemporain, mais aussi éclairé par mon itinéraire personnel, je suis profondément convaincu, comme cette collègue, qu'on ne pourra mieux réaliser les promesses de la République, si souvent trahies, qu'en passant par le décentrage décolonial et postcolonial. Et il y a encore du boulot!

Cet exercice provoque certes des dérives, parfois graves, dont il convient de combattre le sectarisme. Mais le décentrage lui-même est salutaire, nécessaire, et porteur d'espoir.

A suivre...

06/12/2018

Prix de la laïcité remis le 10 décembre 2018

rf.jpgOutil républicain de pédagogie et de formation contre les radicalismes prédateurs, d'où qu'ils viennent, l'Observatoire de la Laïcité conduit par Jean-Louis Bianco assure, depuis des années, un travail remarquable.

Ce lundi 10 décembre, dans le cadre de la Journée nationale de la laïcité, il propose un programme ponctué par la remise du Prix de la laïcité de la République Française, en présence de Gabriel Attal, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Education Nationale et de la Jeunesse.

Programme et inscription ici (lien).