Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/01/2018

Une somme sur le charismatisme et le pentecôtisme sinisé (Brill)

400003.jpgEdité par Fenggang Yang (Université Purdue), Joy K. C. Tong (Wheaton College) et Allan Anderson (Université de Birmingham), cette somme publiée en 2017 par les éditions Brill constitue la première synthèse sur les territoires circulatoires du pentecôtisme et du charismatisme chinois mondialisé.

De Singapour aux Etats-Unis, de la Malaisie à la Chine, un tour d'horizon qui décentre et renouvelle nos perspectives.

Une référence!

Lien.

19/01/2018

Les 150 ans de l'EPHE dans l'hebdo Réforme

H_Bost_EPHE-web.jpg

Née de la volonté de l'historien Victor Duruy, l'Ecole Pratique des Hautes Etudes (maison dans laquelle j'ai eu le privilège de faire ma thèse de doctorat) encourage à la recherche autant qu'à l'enseignement, "dans un contexte égalitaire où les scientifiques protestants se sont toujours trouvés très à l'aise", dixit Réforme qui consacre cette semaine un très beau dossier aux 150 ans de l'EPHE. 

Avec notamment un bel interview de son président, Hubert Bost (lien).

18/01/2018

Edwin Hawkins (1943-2018)

Edwin Hawkins.jpgEdwin Hawkins, chanteur de Gospel particulièrement connu pour son réarrangement de la chanson Oh Happy Day (hymne du XVIIIe siècle), est mort lundi dernier en Californie à l’âge de 74 ans.
Considéré comme un des pères du Gospel contemporain, Hawkins, de confession protestante, s'est fait un nom à tout jamais pour sa nouvelle interprétation de Oh Happy Day (1969). Ce chant est profondément centré sur le Christ et la rédemption.... mais beaucoup en ont oublié le sens lorsqu'ils écoutent ce Gospel enjoué.
 
Pour la petite histoire, le 6 mai 2007, Miss Dominique et Jane Manson avaient interprété Oh Happy Day sur la Place de la Concorde, le soir de l'élection de Nicolas Sarkozy à la présidence de la République française.... A la stupeur de certains auditeurs, elles avaient remplacé, dans la chanson, Jésus par Sarkozy!
 
Plus sérieusement, signalons ceci: Denis-Constant Martin, dans un excellent livre intitulé Le Gospel afro-américain (Acte Sud, 1998), cité dans Gospel et francophonie, évoque à plusieurs reprises Hawkins.
Le CD qui accompagne le livre propose un enregistrement de Hawkins, qui interprète... Oh Happy Day.
 

17/01/2018

Le pape au Chili: entre scandale pédophile et concurrence évangélique

Capture d’écran 2018-01-17 à 09.05.17.pngAu Chili, les scandales pédophiles dans l'église catholique ont une ampleur particulière, pour deux raisons. Ils ont été nombreux, et fortement couverts par la hiérarchie, y compris depuis le début du pontificat François et sa rhétorique de "tolérance zéro", non appliquée (pour l'intant?) sur le terrain chilien.

D'où des manifestations de rue quotidiennes depuis 2015 de la part de catholiques chiliens très en colère. Une de leurs cibles est l'évêque Barros, longtemps ami très proche d'un pédophile récidiviste (Karadima). Cet évêque controversé a été promu par le pape François en 2015, et a même participé à la messe, hier, de demande de pardon, suscitant une indignation massive sur les réseaux sociaux (peu ou pas relayée par des médias français très déférents à l'égard du pape catholique).

On lira avec profit l'excellente expertise (en espagnol) d'Anne Barrett-Doyle, principale spécialiste nord-américaine de ces questions. Elle souligne que la situation changera dans l'Eglise chilienne quand un évêque passera un jour en prison (lien).

Lire aussi Martin Lindhardt, Power in Powerlessness: A Study of Pentecostal Life Worlds in Urban Chile, Brill, 2014. Ce livre documente la progression rapide des évangéliques/pentecôtistes au Chili.

Des évangéliques non dénués de scandales, mais confrontés à des enjeux de pédophilie moins fréquents.

La raison principale pourrait être le mariage des pasteurs: la légitimation de l'activité sexuelle du clergé protestant limiterait les risques de frustration, tandis que l'obligation du célibat augmenterait la prévalence des pathologies de la braguette au sein du clergé catholique, au risque, parfois, du pire.

16/01/2018

Découvrir les athées par les textes (Hors Série du Point)

Capture d’écran 2018-01-15 à 23.15.28.jpgL'Egypte a fait savoir récemment qu'elle entendait durcir encore sa législation (déjà sévère) à l'encontre des athées (lien), quitte à aller jusqu'à interdire l'athéisme...

L'occasion de mieux découvrir une minorité convictionnelle qui n'a pas la vie si facile: les athées, méconnus, et parfois persécutés ouvertement. Le Point leur consacre un beau hors-série dont voici le début de l'argumentaire, ci-dessous:

Croire ou ne pas croire en Dieu, telle est la question… À l’heure du retour en force des religions, à qui donner raison? À ceux qui croient en Dieu ou aux autres, ceux qui n’y croient pas ou pas vraiment?

Les premiers tiennent le haut du pavé, et leurs textes sacrés encombrent les bibliothèques. Les autres, les athées, les agnostiques ou les indifférents sont minoritaires et mal connus. Leurs livres ont souvent été détruits, brulés, effacés de nos mémoires. D’où l’envie du Point de les faire découvrir dans ce nouvel opus de la collection Le Point Références: Vivre sans Dieu.

Lien.

15/01/2018

Pentecôtisme & rhétorique antisorcellaire, lire Sariette Batibonak

9782343128443r.jpgAu Cameroun, l'accompagnement à la fois spirituel, psychologique et moral des croyants à la recherche du "royaume des cieux" s'accompagne, dans beaucoup d'églises de type pentecôtiste ou prophétique, d'un discours anti-sorcellaire aux multiples facettes.

 

A partir d'un état des lieux de ces questions sorcellaires, Sariette Batibonak, docteure en Anthropologie (2015) et auteure très appréciée d'une contribution au n°252 d'Afrique Contemporaine consacré aux nouveaux christianismes en Afrique (lien), partage dans ce livre son analyse de l'émergence des pentecôtismes camerounais sous le prisme du combat anti-sorcellaire.

 

Lien.

14/01/2018

Prix international 2018 de la bande dessinée chrétienne pour John Bost

downloaded_7_17602.jpgIl y a sept mois, ce blog signalait la parution d'un excellent roman graphique à caractère historique, consacré au pasteur revivaliste John Bost (1817-1881), figure majeure du protestantisme social français au XIXe siècle (lien).

Le portail Evangeliques.info nous signale que cette oeuvre de Vincent Henry et Bruno Loth vient d'être primée au festival de la BD chrétienne d'Angoulême (qui précède de quelques jours le festival international de la BD).

Lien.

13/01/2018

Colloque pragmatisme et religion

Capture d’écran 2018-01-12 à 23.09.26.pngChez John Dewey, théoricien du pragmatisme (ci-contre), l’attitude pragmatique est présentée comme l’opposé de la théorie spectatoriale de la connaissance. Connaître n’est pas voir, comme c’est par exemple le cas dans le cadre d’une compréhension schématique et extrêmement simpliste de la tradition cartésienne (Descartes comparait les idées à des sortes de tableaux), mais agir. Cela conduit à relativiser la notion de vérité, ce qui fut, du coup, le signe principal de reconnaissance de l’appartenance au pragmatisme (cf. Jean Foucart).

Pour en savoir plus sur les enjeux pragmatisme / religion, un beau colloque "Pragmatisme et religion" est organisé à Paris les 25 et 26 janvier 2018 (organisation Oriane Elatri et Romain Mollard), avec notamment un soutien du GSRL.

PDF.

12/01/2018

Le phénomène Hillsong: article de Sociology of Religion

Capture d’écran 2018-01-11 à 23.06.14.pngEn quelques années, la megachurch australienne Hillsong s'est acquise une audience mondiale, et attire de plus en plus l'attention des chercheurs. Actrice d'une réélaboration de l'évangélisme sur la base d'un pentecôtisme adouci, charismatisé, laissant large part à l'émotion, le bien-être et la musique, Hillsong combine approche théologique et commerciale, leadership pastoral et redéfinition de l'église.

Gérardo Marti, responsable de la revue Sociology of Religion, publie dans la dernière édition de cette revue un article de fond qui éclaire ce phénomène.

A lire (en anglais).

11/01/2018

Quis ut Deus? Antijudéo-maçonnisme & occultisme en France

Capture d’écran 2018-01-10 à 23.36.42.pngA la fin du Second Empire, un polémiste français, Henri-Roger Gougenot des Mousseaux, dénonce pour la première fois dans un volumineux ouvrage la parenté entre les juifs, les francsmaçons et les occultistes et leur prétendue collusion pour détruire le monde chrétien. Cet amalgame trouve progressivement sa place au sein de la littérature contre-révolutionnaire et antimoderniste catholique (...).

Fruit d'une décennie de recherches, la présente étude retrace l'histoire de cette étrange littérature, de ses tenants et des mouvements qui s'en réclament. Elle restitue les enjeux qui éclairent leurs actions..."

Une somme d'une qualité exceptionnelle, publiée en deux volumes dans les prestigieuses éditions Belles Lettres, qui éclaire des enjeux brûlants avec l'érudition sûre du chercheur confirmé.

Bravo et merci à l'historien Emmanuel Kreis (de l'EPHE).

Lien.

10/01/2018

TENOUA, "atelier de pensée(e)s juive(s)

Tenoua.jpgConnaissez-vous le magazine TENOUA, "atelier de pensée(e)s juive(s)?

Quant à moi, je ne l'ai découvert que récemment, et je vais rattraper le temps perdu. Car cette excellente revue de fond, à la charte graphique soignée, nourrit la réflexion en articulant sciences humaines, spiritualité et actualité.

Dans le dernier numéro, on retrouvera notamment de nombreuses analyses stimulantes sur le messianisme et ses déclinaisons religieuses et (plus ou moins) séculières.

 

Lien.

09/01/2018

France Gall (1947-2018)

images.jpgLe décès de la chanteuse France Gall, le 7 janvier 2018, dépasse largement le cadre de la variété. Muse de Michel Berger, lequel avait grandi dans une famille judéo-protestante (Haas-Hamburger), France Gall avait su dépasser le simple "divertissement" pour traiter, dans ses chansons populaires des années 1980, d'enjeux de développement, d'interculturalité, d'écologie.

Avec Michel Berger, elle portait une attention toute particulière pour l'Afrique subsaharienne, qu'elle avait appris à connaître en profondeur, au travers de titres comme Babacar ou Azima.

N'hésitant pas à questionner les évidences consuméristes (chanson "Résiste", 1981), elle interrogeait ainsi ses contemporains: "Tant de libertés pour si peu de bonheur".

Lire en complément ce bel article du Monde, "France Gall et l'Afrique flamboyante" (lien), et cet interview à La Voix du Nord de Bertrand Dicale, par ailleurs excellent maître d'oeuvre de l'émission "Ces chansons qui font l'actu", sur la radio France Info (lien).

08/01/2018

"2018 : vingt protestants s’adressent à Emmanuel Macron"

macron-lettres.jpgPour inaugurer la nouvelle année, vingt chroniqueurs et chroniqueuses de Réforme ont pris la plume pour interpeller le président, qui avait salué en septembre dernier le rôle de vigie que savent endosser les protestants.

 

Lire la suite ici (hebdo Réforme)

 

Lien

 

07/01/2018

Agenda janvier-février 2018

agenda.jpgEntre réunions au labo GSRL et poursuite des cours sur les relations religieuses franco-écossaises (AUAN, Neuilly), entre autres, voici quelques dates à se mettre sous la dent en ce début d'année 2018.

 

Sachant (rappel) que le gros du travail n'apparaît pas, à savoir le sourçage, l'archivage, la lecture d'ouvrages, le traitement des données et la mise au point de textes de recherche, sans compter quelques interventions médias.

 

Lire la suite

06/01/2018

Luther et Calvin par Yves Krumenacker

Capture d’écran 2018-01-05 à 22.54.08.jpgIl ne faudrait pas tourner définitivement le dos à l'année 2017, riche en commémorations protestantes, sans saluer l'énorme travail d'auteur réalisé par Yves Krumenacker, qui a réussi le tour de force de publier en 2017 aux éditions Ellipses deux superbes biographies, l'une sur Martin Luther (ci-contre), l'autre sur Jean Calvin.

 

Réalisées avec une grande rigueur à partir de travaux précédents, étoffées et reconditionnées pour un large public éclairé, ces biographies valent le détour, et conservent une date de validité bien après l'année commémorative des 500 ans de la Réforme.

 

A découvrir!

 

05/01/2018

Pour la traçabilité des infos et la régulation du sponsoring

Capture d’écran 2018-01-04 à 22.44.47.jpgGrâce à Regardsprotestants, il faut lire l'excellente analyse de James Woody, publiée sur "Esprit de liberté".

Elle est intitulée "Contre une législation sur les 'fausses nouvelles'.

Sur la défense de la liberté d'expression, je partage totalement l'avis de l'auteur. Et ce blog a souvent pris position sur cette ligne. En revanche, je ne cultive pas la même inquiétude, sur le dossier évoqué, quant au risque de dérive liberticide. En regardant les choses dans le détail, on peut remarquer ces trois points:

1/ Sauf erreur, il n'est pas question d'un projet de loi contre les "fausses nouvelles", mais plutôt d'une loi qui limite le sponsoring opaque des fake news, ce qui est très différent; on n'est pas dans la police de la pensée, mais dans la régulation de la pseudo info-pub manipulatoire qui trompe le lecteur.

2/ Le sponsoring opaque massif de fake news (mais aussi parfois de publicité religieuse) est à certains égards comparable au commerce des indulgences au XVIe siècle, dénoncé par les Réformateurs. Pour accéder à ce que l'on convoite (tantôt le salut, tantôt l'info croustillante ou la renommée), on paye et on fait commerce, sans scrupules

3/ Le sponsoring massif et la non-traçabilité des fake news sur les réseaux sociaux (qui vont bien plus loin que ce que l'on a pu connaître avant la Révolution numérique) limitent en réalité la liberté d'information et de pensée. Réguler le sponsoring et demander la traçabilité des infos, tout en prenant soin de ne pas se prononcer sur une Vérité (sic) officielle, ce n'est pas censurer ou réduire la liberté, c'est la restaurer.

04/01/2018

L'ascendance juive du village gaulois

DSC08939.jpg

Quel savoureux clin d'oeil!

Dans le lourd passé antisémite français, l'imagerie gauloise a souvent été utilisée contre le "péril juif", à l'exemple de l'immonde affiche électorale d'Adolphe Willette, en 1889 (Lien), montrée dans une des salles du Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme à Paris (MAHJ). Grâce à la superbe exposition actuellement visible au MAHJ, on réalise aujourd'hui à quel point a compté l'ascendance juive de René Goscinny, créateur d'Astérix et de son célébrissime village gaulois d'Armorique, fleuron de l'identité française.

René Goscinny, au-delà du rire, MAHJ, exposition jusqu'au 4 mars 2018 (lien).

03/01/2018

Ces pionnières qui ont fait l'histoire (Sciences Humaines)

15105827183_GD49_100.jpgC'est un magnifique Grand Dossier que la revue Sciences Humaines nous propose depuis quelques semaines avec "Ces pionnières qui ont fait l'histoire", en vente jusqu'en février 2018.

On y retrouvera maintes personnalités que l'on croit connaître, sans toujours les connaître vraiment, dont plusieurs figures qui ont investi le champ du religieux (comme Jeanne d'Arc, p.32-33 ou Rosa Parks, p.68-69).

 

Lien.

02/01/2018

Lieux saints partagés en Europe (expo)

réforme,martine lecoq,immigration,europe,méditerranée,réforme,lieux saints,lieux saints partagés,musée de l'histoire de l'immigration,exposition,interreligieuxÀ notre époque où les religions font souvent parler d’elles dans le sens du pire, c’est-à-dire de l’intolérance, l’exposition du musée de l’Histoire de l’Immigration est un bain de fraîcheur sur les lieux saints partagés. Elle prouve que, depuis toujours, dans des lieux particuliers de l’histoire de la Méditerranée et de l’Europe, des croyants appartenant aux trois monothéismes ont su s’accorder avec bienveillance, tout en demeurant fidèles à leur foi. Plus discrètes que les conflits médiatisés, ces amitiés créatrices de lien spirituel, ces mains fraternelles sont sans cesse agissantes. 

Une belle introduction à l'exposition en cours au Musée de l'Histoire de l'Immigration à découvrir dans l'hebdomadaire Réforme, sous la plume de Martine Lecoq.

Lien.

01/01/2018

Bonne année 2018 ! Paix sur la terre !

#Anataban.jpg

(#AnaTaban; J.Aguer 2017)

31/12/2017

Le sacre de la Bande Dessinée (Le Débat)

Capture d’écran 2017-12-30 à 22.32.59.pngVecteur de divertissement, de lecture amusante?

L'art de la BD a depuis longtemps dépassé ce stade, pour atteindre depuis quelques années le statut de médium privilégié en matière de création graphique, d'inventivité romanesque ou de pédagogie didactique (des sciences dures à la philo en passant par l'histoire, la littérature, la mythologie, la religion etc).

 

Dans l'introduction que la revue Le Débat lui consacre dans un très beau numéro 2017/3, on souligne que "qui voudra demain écrire l’histoire culturelle des dernières décennies ne pourra manquer de se pencher sur la formidable montée en puissance de la bande dessinée".

Lien.

30/12/2017

Social Compass: "la laïcité nuit-elle aux femmes?"

Capture d’écran 2017-12-30 à 08.03.15.png"La laïcité (secularism) nuit-elle aux femmes ?"

C'est par ce titre un tantinet provocateur que Social Compass introduit la réflexion thématique de son dernier numéro (dec 2017, vol 64/4).

Dans l'Europe contemporaine, la religion et les rapports de genre sont au coeur de processus transformatifs, y compris la migration, le pluralisme culturel, les débats bioéthiques et l'évolution démographique. Ces processus ont suscité des défis pour les théories de la laïcisation (Aune et al., 2008). La présence de la religion dans la sphère publique et dans la société civile joue un rôle crucial dans les débats...

Lien.

29/12/2017

Séminaire GSRL sur l'antisémitisme & les souterrains de la démocratie

Les-souterrains-de-la-democratie.jpgLa prochaine séance du séminaire du GSRL sur “Les formes et les significations de l’antisémitisme contemporain” aura lieu le jeudi 11 janvier 2018, 17h -19h.

Il sera discuté de l’ouvrage de Bruno Di Mascio, Les souterrains de la démocratie. Soral, les complotistes et nous, Temps présent, 2016, en présence de l’auteur.

Discutant : Emmanuel Taïeb, Professeur de science politique à Sciences Po Lyon (Triangle).

Lien vers le site du GSRL

28/12/2017

Journée transversale des doctorants EPHE, 04 avril 2018: appel à com

Capture d’écran 2017-12-27 à 23.24.47.jpgD’acceptions variables selon les époques, les cultures et les champs d’étude, les notions d’ordre et de chaos se défient sans cesse et se donnent réciproquement leur raison d’être, problématique d’interaction et de relation que la journée transversale permettra de définir.

Si la biologie tente d’offrir une vision organisée du monde vivant, les sciences humaines en font autant de l’être humain dans toute sa complexité culturelle et sociale, et les sciences religieuses des différentes cosmogonies. À l’égard des disciplines elles-mêmes, qui se construisent et se déconstruisent à travers la notion d’ordre, des considérations épistémologiques se font jour par l’établissement de corpus, collections et répertoires, de typologies et autres systèmes de classement, de méthodologies et de concepts qui émergent ou disparaissent, apportant ordre et chaos au sein même des spécialités. Or, les champs disciplinaires ne sont-ils pas sujets à des crises ? Celles-ci ne participent-elles pas justement à l’établissement de nouveaux paradigmes? Comment ces conceptions trouvent-elles écho à la fois dans des domaines variés, tels l’anthropologie, la philosophie, les sciences religieuses et l’étude du vivant?

Date limite pour les propositions, le 22 janvier 2018. Texte intégral de l'appel à coms ici (lien).

27/12/2017

Découvrir Luther, à Paris et en français

lut.jpgAssocier Calvin à la Réforme en France et Luther à la Réforme en Allemagne est une évidence. Mais cette association relève aussi de la facilité. Car le calvinisme a profondément marqué l’espace germanique…. Tandis que la pensée du moine saxon a imprégné la francophonie! Les historiens du XVIe siècle savent combien la traduction, en français, de maints écrits de Luther a joué dans les débuts de la Réforme en France.

Grâce à la Bibliothèque de la Société de l’Histoire du Protestantisme Français (BSHPF), le grand public a aujourd’hui l’occasion d’en découvrir un aperçu visuel saisissant.

Lire la suite sur le Fil-info Francophonie (Regardsprotestants.com).

26/12/2017

Colloque AFSR 2018, le programme

gg.jpgCi-joint en PDF le programme du colloque AFSR 2018 "Religions et classes sociales", organisé par Anthony Favier (LARHRA), Yannick Fer (CMH, PSL), Juliette Galonnier (INED) et Ana Perrin-Heredia (CURAPP-ESS). Il aura lieu les 5 et 6 février prochains.

ATTENTION Cette année, le colloque se tiendra exceptionnellement à l'amphithéâtre de l'Ecole normale supérieure, site Jourdan, 48 bd Jourdan dans le 14e arrondissement de Paris (le plan est inséré dans le programme).

PDF du programme

25/12/2017

"J'avais 16 ans en mars 1940" (Roger Jacquemin)

IMG_20171224_0001.jpgIl y a un an et deux jours, Roger Jacquemin (1924-2016) nous quittait. Ce gentleman de Saint-Amé (Vosges) dont la faconde et la générosité étaient connues dans tout le Grand Est a laissé, à titre posthume, une autobiographie de combattant de la France Libre d'un grand intérêt historique.

Ce protestant de confession baptiste est toujours resté d'une extrême discrétion, de son vivant, sur son passé de résistant anti-nazi. Son livre posthume de 158 pages, superbement illustré et documenté, nous apprend beaucoup sur la tragédie du Maquis de Bir Hakeim, la bataille de Haute Alsace, et 1000 et 1 épisodes qui émaillèrent la longue marche qui conduit, du "J'avais 16 ans en mars 1940", jusqu'à la Libération. Respect.

24/12/2017

Nativité 2017

Nativity2017.jpg

23/12/2017

Le sapin de Noël et la princesse protestante

Capture d’écran 2017-12-22 à 23.17.11.pngLe saviez-vous?

On doit en partie l'origine de la popularité du sapin de Noël, en France, à une princesse protestante francophone, Hélène de Mecklembourg-Schwerin (1837-1858).

 

Lire la suite sur le Fil-info francophonie (Regardsprotestants).

22/12/2017

Afro-américains: 1/4 de l'évangélisme de conviction aux USA

evangelicals-groups.jpgAu rayon des enquêtes sur le protestantisme évangélique, à noter ce mois ci l'enquête de l'institut Lifeway aux Etats-Unis. Intitulée "Evangelical Beliefs and Identity", elle a été réalisée à partir d'un échantillon représentatif de 1000 personnes (ce qui invite à recevoir les résultats avec une certaine prudence).

L'une des indications de l'enquête révèle qu'un Américain sur quatre se déclare évangélique, mais que bon nombre d'auto-déclarés "évangéliques" ne défendent pas forcément des convictions chrétiennes rattachables à l'orthodoxie évangélique telle que les institutions évangéliques les définissent. Autre donnée significative: 23% de ceux qui défendent des convictions évangéliques sont afro-américains. C'est considérable. Or, ce segment est constamment sous-estimé par les médias et observateurs, qui s'obstinent à véhiculer l'image de l'évangélique américain comme un blanc de classe moyenne.

Lien vers le PDF complet de l'enquête (PDF).