Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/10/2016

Omar m'a aimée.... Quand un musulman aime une chrétienne

10289444-16807758.gif

En sociologie des religions, la question des couples mixtes (en matière religieuse ou culturelle ou les deux) a fait couler beaucoup d'encre, et ce n'est pas fini. Et que de fantasmes circulent!

La réalité est souvent plus nuancée. Pour sourcer ces enjeux aujourd'hui, un très intéressant document est à lire sur le site musulman Saphirnews. Un certain Omar (pseudo) est très amoureux d'une chrétienne. Mais que faire? Quelle religion transmettre aux enfants? La réponse de la psychologue de ce portail musulman dénommée Sabah Babelmin, a le mérite d'être claire: "Dans un couple mixte, chacun doit vivre sa religion comme il l’entend et laisser à l’enfant la possibilité de faire son choix"... Et je rappelle que l'on n'est pas dans Psychologie Magazine, mais sur un site pour musulmans! Ce n'est bien-sûr qu'un cas particulier, qui n'élimine pas le fait qu'il puisse, dans d'autres contextes, y avoir des pressions sur la religion des enfants, ou du conjoint. Mais il n'est pas anodin d'observer qu'en France, un site musulman pour musulmans préconise ouvertement le respect le plus total pour la religion du conjoint, et pour la liberté de choix des enfants. Lien.

Rappel: sur les terrains protestants, lire notamment le livre de Jean-Claude Biselaar, Vivre le couple interculturel (Farel).

15/10/2016

Une somme historique sur la Ligue de l'Enseignement

JP Martin Ligue de l'enseignement.jpgC'est un ouvrage monumental, une somme incontournable pour comprendre un des creusets majeurs de l'acculturation de la laïcité dans la société française.

J'ai eu la chance d'avoir ce livre en main cette semaine, lors du séminaire interne du GSRL, et on ne peut dire qu'un mot: chapeau! Chapeau à Jean-Paul Martin (GSRL) pour cette référence magistrale de plus de 600 pages qui retrace 150 ans d'histoire politique de la Ligue de l'Enseignement.

En prenant pour objet l’un des plus importants réseaux associatifs français, à mi-chemin d’un parti, d’un syndicat, d’une société de pensée et d’une entreprise d’économie sociale, ce livre éclaire les enjeux passés et présents de la laïcité dans notre culture politique et l’histoire d’un militantisme d’éducation populaire confronté aujourd’hui à la professionnalisation, à la baisse drastique des subventions, et au « tout marchand ». Il se veut ainsi une contribution à une connaissance renouvelée du champ politique et de la société française.

Lien pour lire la suite (édition des PUR)

14/10/2016

"Les Français mitigés face à l'évangélisation directe" (La Croix)

ce389e_7fd0cf19af414b18a5981f248dd67385.jpgCommandé par le Conseil national des évangéliques de France (Cnef), un sondage de l’institut BVA révèle que 38 % des Français trouvent anormal que les chrétiens souhaitent communiquer leurs idées et leurs croyances avec quiconque. Alors que les missions d’évangélisation font preuve de plus en plus de créativité pour parler, le mieux possible, de Jésus-Christ, un Sondage sur les Français et les religions publié samedi 8 octobre, révèle que quatre Français sur dix considèrent que « la foi est une affaire privée » et qu’« il n’est pas normal que les chrétiens souhaitent communiquer leurs idées et leurs croyances avec quiconque ».

Lire la suite sur le site de La Croix (lien).

11/10/2016

A lire: D'ailleurs et d'ici n°3

AFFICHE_500-1-239x300.jpgIl est important de documenter les évolutions de la société réelle, en France, loin des caricatures médiatiques qui nourrissent souvent ce que les sociologues appellent "l'assignation identitaire" (du type, "les Arabes sont ceci", etc.).

Le très beau magazine réalisé sous la houlette de Marc Cheb Sun nous y aide.

Il s'intitule D'Ailleurs et d'ici

 

Cette publication annuelle, qui en est à son 3e opus, vient de sortir, et c'est à lire. Bravo à lui, aux auteurs et à l'association MultiKulti Média qui le soutient.

 

Lien.

09/10/2016

Hommage à CHIMULUS (1946-2016)

ob_58f11b_ctcdenvwgaand-i.jpg

Depuis quelques jours, le monde du dessin de presse est en deuil. Le dessinateur Michel Faizant, connu sous le nom de Chimulus, s'en est allé le 17 septembre dernier, terrassé par un cancer.

Fils du dessinateur du Figaro Jacques Faisant, Chimulus avait commencé au JDD et au magazine ELLE avant de contribuer ensuite à La Tribune, Le Post et plus récemment pour l'OBS. Par son génie du trait, il savait croquer comme personne l'absurde des situations, notamment en matière religieuse. Lien.

07/10/2016

La France a-t-elle des "racines essentiellement chrétiennes"? (P.Portier)

Philippe-PORTIER-sociologue_0_730_400.jpgPhilippe Portier est directeur du GSRL et directeur d’études à l’Ecole pratique des hautes études (Paris-­‐Sorbonne), où il occupe la chaire Histoire et sociologie des laïcités. Auteur de L’Etat et les religions en France. Une sociologie historique de la laïcité (PUR, 2016), il revient sur les fondements de la civilisation française, bâtie entre traditions chrétiennes et cultures plurielles, sans oublier l’apport des Lumières et de la laïcité.

C'était le 22 septembre 2016, dans le supplément Le Monde Idées (lien).

03/10/2016

Prix de la laïcité: il reste (presque) un mois pour concourir

CM Capture 1.jpgLe Prix de la laïcité de la République française distingue et encourage des actions de terrain et des projets portant sur la protection et la promotion effectives de la laïcité, dans l’esprit de l’article 10 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, de l’article 1 de la Constitution et des lois du 28 mars 1882 sur l’enseignement primaire laïque et obligatoire et du 9 décembre 1905 concernant la séparation des Églises et de l’État.

Le prix, d'une valeur de 5 000 euros, est attribué au premier candidat désigné par le vote du jury constitué du président de l’Observatoire de la laïcité, de deux autres membres de l’Observatoire de la laïcité et de deux personnalités extérieures, afin de développer son action ou son projet de promotion de la laïcité.

DATE LIMITE DE DEPÔT DE CANDIDATURE: le 31 octobre 2016.

Lien.

22/09/2016

A lire: Petit Manuel de LAICITE APAISEE

9782707190956.GIFÉtonnant paradoxe: alors que les médias en parlent constamment, la laïcité est encore très mal connue!

Sujette à des interprétations divergentes, parfois instrumentalisée ou consciemment falsifiée, elle apparaît par moments comme un principe nébuleux, ce qui place les enseignant(e)s, les élèves et leurs parents dans une situation difficile.

Cherchant à clarifier le débat, un collectif d’enseignant(e)s s’est réuni autour de Jean Baubérot, historien et sociologue spécialiste de la laïcité, pour répondre aux questions concrètes du personnel éducatif et des usagers de l’Éducation nationale. Le fruit de ces réflexions nous donne un livre à mettre entre toutes les mains.

Lien.

16/09/2016

Colloque sur les réalité(s) du communautarisme religieux en France

CM Capture 1.jpgLe projet de recherche «Construction et déconstruction du communautarisme: prescriptions religieuses et communautarisme religieux» (2013 -2016) , soutenu et subventionné par la Maison Interuniversitaire des Sciences Humaines – Alsace, est mené par l’unité mixte de recherche 7354 DRES (CNRS / Université de Strasbourg).

Il s’agit d’explorer, tant en droit qu’en sociologie, ce qu’il en est du communautarisme, surtout religieux. Le fruit de ces réflexions a donné lieu à plusieurs publications, et débouche sur un colloque prometteur les 3 et 4 novembre 2016 (lien).

12/09/2016

La laïcité expliquée en vidéo en moins de 4 minutes

En moins de quatre minutes, voici une excellente vidéo, irréprochable du point de vue historique, qui retrace ce qu'est la LAÏCITÉ FRANÇAISE. Réalisée en ce début de mois par l'association Coexister, elle devrait être montrée d'urgence à tous ceux et celles (politiques compris) qui agitent l'idée de laïcité sans toujours savoir de quoi ils parlent.

09/09/2016

"Notre ennemi, ce n'est pas l'Islam de France" (CNEF)

followers-192x300.jpgComme la France est une société très sécularisée, et que même dans le champ académique, on a souvent du mal à prendre la religion au sérieux, les "prêts-à-penser" réducteurs séduisent beaucoup. Certains en font commerce.

L'un des plats proposés au menu de cette malbouffe intellectuelle est l'idée d'un "choc des ignorances", ou un "choc des civilisations" entre christianisme et islam. Et plus précisément, entre évangéliques (les plus missionnaires des chrétiens) et musulmans.

La réalité, évidemment, est assez différente, et le récent édito du Conseil National des Evangéliques de France (CNEF), par la signature de son président Etienne Lhermenault, nous rappelle une fois de plus que si évangéliques et musulmans sont concurrents, ils ne sont pas nécessairement ennemis.

Dixit: "Notre ennemi, ce n'est pas l'Islam de France ou d'ailleurs mais le péché qui nous atteint tous sans exception". Lien.

31/08/2016

Métamorphoses de la société française: lire Sciences Humaines

14713385692_GDSH44_258.jpg

"Le changement social est rarement spectaculaire.

Il opère le plus souvent par de légers déplacements, au quotidien, imperceptibles. Et ces microévolutions finissent par modifier notre société"(Maud Navarre).

 

Pour y voir plus clair, le magazine Sciences Humaines nous offre sur un plateau un GRAND DOSSIER (n°44, sept-nov 2016), qui comprend notamment une synthèse de Jean-Paul Willaime, du GSRL, sur la religion.

Lien.

29/08/2016

La "face noire de la laïcité française"

XVMceb97e9e-6bb1-11e6-8977-7e93cd9a3a0e.jpg

C'était prévisible: l'hystérie autour du 'burkini' a ouvert une boîte de Pandore. Après la lamentable affaire de ce restaurant francilien qui a refusé dimanche de servir deux citoyennes musulmanes (lien), le gouvernement actuel joue à l'arroseur arrosé. Le voilà qui cherche maintenant à éteindre un incendie qu'il a lui-même contribué à provoquer en fermant les yeux sur les dérives liberticides des arrêtés municipaux, finalement condamnés par le Conseil d'Etat.

Pour prendre de la hauteur (et clore le sujet sur ce blog), je recommande très vivement la lecture de la philosophe et historienne Chantal Delsol, dans Le Figaro. Son analyse limpide et juste se déploie à des stratosphères du marigot politicard français actuel. Salutaire. A lire, relire et archiver.

Lien.

28/08/2016

Burkinigate: réaction de Pierre Joxe, l'humour d'une conscience libre

pierre-joxe-hier-a-nimes_449633_510x255.jpgL'ancien garde des sceaux Pierre Joxe est un homme d'Etat et une conscience républicaine.

Laïque et protestant, il est intervenu avec pertinence dans le grand documentaire "Protestants de France" (2016), dont on attend la sortie en DVD (lien). Devant l'hystérie ambiante autour du contrôle vestimentaire des femmes sur la plage (jusqu'à l'arrêt salutaire du Conseil d'Etat il y a deux jours) et les confusions entre préférence personnelle et droit applicable à tous, il a choisi de réagir avec humour et recul. Au-dessus de la médiocrité générale du débat et contre les peurs liberticides, son texte, envoyé à Médiapart, est un bijou. Merci Pierre Joxe.

Lien.

25/08/2016

Quand en France, certains maires et policiers aident DAECH à recruter...

france,république,manuel valls,nice,burkini,intolérance,laïcité,liberté,discriminations,islamophobie,daech,déradicalisation,radicalisation,stéphanie hennette-vauchezLe soir du 14 juillet 2016, à Nice, seuls deux policiers municipaux se tenaient sur la Promenade des Anglais, à l'angle du boulevard Gambetta, qui marque le début de la zone piétonne, dans une voiture mise en travers de la chaussée (source: Préfecture, + enquête du Quotidien Libération et vidéosurveillance). Insuffisant pour stopper le camion tueur. bilan 85 morts.

Le 23 août 2016, en revanche, ce sont quatre policiers municipaux (lien) qui ont verbalisé une femme paisible, allongée sur la plage niçoise, en raison de son foulard jugé trop ample et trop ostentatoire (lien).

DAECH ne peut imaginer meilleure propagande de recrutement. Médiatiquement, l'effet est dévastateur. On comprend, bien-sûr, l'émoi, en France, après une série d'attentats islamistes. Mais à tout confondre, et à pratiquer une politique discriminatoire, la France se couvre de honte, viole la laïcité qu'elle prétend défendre, et humilie publiquement des femmes (car on se garde bien de cibler les barbes des hommes). Au nom de la "liberté" et de la "laïcité" (qui n'a jamais interdit la liberté vestimentaire).

Lire la suite

24/08/2016

Laïcité en France : débat entre Pena-Ruiz, Portier et Baubérot

France, laïcité, spiritualité, religion, religion et laïcité, henri pena ruiz, philippe portier, jean baubérot, gsrlPour le philosophe Henri Pena-Ruiz, qui connaît (assez) bien son affaire, "la laïcité est unique, la spiritualité multiple" (lien).

Une autre manière de traduire sa pensée serait de dire que pour lui, la laïcité est universelle, alors que les spiritualités seraient plus particularistes.

Mais ce n'est pas aussi simple, et surtout, ce n'est pas très bien de caricaturer les camarades, tout aussi (sinon plus) compétents que lui, qui développent, sur le sujet, une pensée plus complexe.

D'où la réaction justifiée, et éclairante, de Philippe Portier et Jean Baubérot (du GSRL), qui répondent au philosophe en rétorquant: "Non, M.Pena-Ruiz, la laïcité n'est pas unique".

PDF de leur réponse.

22/08/2016

Laïcité, spiritualité, voyage & aumônerie d'aéroport

pdm_6_web.png

C'est souvent comme cela l'été: au gré des déplacements, on rate des publications, mises sous une pile et lues bien plus tard. C'est le cas du dernier numéro de Réforme de juillet, où l'on découvre notamment un excellent dossier sur l'aumônerie d'aéroport à Roissy-Charles De Gaulle.

Le pasteur Pierre de Mareuil, par ailleurs vice-président de l’Association internationale des aumôniers d’aéroport (IACAC), y exerce des fonctions très appréciées par beaucoup de voyageurs. Son analyse, et son ministère d'aumônier, décortiqués dans Réforme, constituent des sources précieuses en vue de la future thèse que l'on espère lire un jour sur l'aumônerie d'aéroport en France, observatoire de premier ordre du Social, de la Laïcité et de la Spiritualité des pèlerins du XXIe siècle.

19/08/2016

"Burkini" sur les plages publiques en France: pour clarifier le débat

france,burkini,laïcité,islam,islamophobie,liberté,égalité,fraternité,république,arabie saoudite,droits des femmes,religion et laïcité,femmes et religion,plages publiquesLa cacophonie ambiante autour du 'burkini' s'est maintenant portée, en France, sur l'enjeu des plages publiques, ce qui est un cas différent de la 'journée Burkini' organisée, puis annulée sur pression, dans un espace privé (lien). Revenons brièvement (et une dernière fois) sur ce sujet, révélateur des tensions autour de laïcité et liberté en France, pour rappeler ceci:

Au-delà des réductions démagogiques parfois alarmantes (lien), le vrai débat se pose entre sociétés pluralistes qui laissent les femmes s'habiller librement sur les plages, et sociétés punitives qui leur dictent ce qu'elles doivent porter (que ce soit, en Arabie Saoudite, pour interdire le bikini, ou pour interdire ailleurs le 'burkini').

En ce sens, interdire le 'burkini' reviendrait en réalité à 'saoudiser' (sic) la France. A l'envers, certes, mais saoudiser quand même (société punitive), en interdisant autoritairement aux femmes de porter (ou ne pas porter) ce qu'elles veulent. Alors que ce qu'il faut plutôt souhaiter, c'est une extension des valeurs de liberté des femmes et de laïcité en Arabie Saoudite et au Qatar, dont les pétrodollars n'ont hélas pas l'air de beaucoup déranger certains dirigeants français, de droite comme de gauche, quand il s'agit de signer des contrats d'armement ou faire des conférences.

Dernier rappel: le 'burkini' est une adaptation commerciale d'une très ancienne pratique 'blédarde' qui voit les femmes se baigner habillées, du Maroc à l'Egypte. Ce n'est, en rien, un uniforme salafiste. Le salafisme strict prohibe au contraire cette tenue qui pousse des femmes, qui auparavant n'allaient pas nager, à se baigner en public.

17/08/2016

"Communauté musulmane": halte aux raccourcis (Hicham Benaïssa)

hicham_benaissa.jpgRattaché au laboratoire GSRL dans le cadre duquel il effectue une thèse de doctorat EPHE, Hicham Benaïssa est un jeune intellectuel brillant et pertinent, qui apporte de l'air frais dans les débats, souvent viciés voire nauséabonds, qui tournent aujourd'hui autour de l'islam et de la laïcité en France. Il se spécialise sur les entrepreneurs musulmans en France, nous apprenant au passage qu'au contraire des clichés, les musulmans sont plutôt surreprésentés dans le monde de l'entreprise en France. Il a donné un interview qui vaut le détour au quotidien Le Monde.

Lien.

10/08/2016

Prohibition discriminatoire du 'Burkini': une République apeurée

république,laïcité,france,discriminations,islamophobie,démagogie,burkini,femmes et religion,islam,islamisme,islam et laïcité,arabie saoudite,wahhabisme,halalEn France, il y a quelques années, Mickael Jackson a pu louer, pour lui tout seul, Eurodisney. Un prince saoudien a fait de même plus récemment, pour 15 millions d'Euros (lien).

L'an dernier, le préfet (donc l'Etat) a fait murer l'accès d'une plage publique des Alpes Maritimes pour satisfaire au bon plaisir du roi saoudien en vacances sur la côte d'Azur (lien). Pas question que la République permette qu'il croise une femme en bikini! Royalement gâtée par les gourmands acheteurs d'armes de la monarchie wahhabite, la République, dans ce cas, a le doigt sur la couture du pantalon. 

Mais en France, quand une association privée veut donner la possibilité à des femmes très préoccupées par leur pudeur, habituellement confinées chez-elles, de profiter d'un espace aquatique privé en leur permettant de porter la tenue que leurs règles religieuses leur permettent ('burkini'), c'est la curée médiatique. Jusqu'à l'annulation de la journée prévue (lien).

C'est le même type de débat surréaliste que pour le Quick hallal: on mélange tout, on confond espace public et espace privé, et on piétine les principes républicains en obligeant des partenaires privés à renoncer à un événement qui permettait à des femmes ultra-religieuses de faire (parfois pour la première fois), du sport aquatique, selon un deal privé qui ne dérangeait absolument personne.

Lire la suite

08/08/2016

France: un guide pour gérer et construire les lieux de culte

Guide-pratique-pour-la-gestion-et-la-construction-des-lieux-de-culte_largeur_760.jpg

"L’une des expressions de la liberté de conscience est le libre exercice des cultes. La République en est garante, aux termes de l’article 1er de la loi du 9 décembre 1905 concernant la séparation des Églises et de l’État, dans le respect de l’ordre public et de la liberté d’autrui.

Les édifices cultuels sont une des composantes les plus symboliques de la liberté de culte. Construire un lieu de culte, c’est offrir aux fidèles les moyens de pratiquer leur religion dans des conditions dignes ; c’est aussi affirmer sa présence dans l’espace public et dans la société, avec pour vocation de s’inscrire durablement dans le paysage français et dans son histoire".

Pour lire la suite, et télécharger le guide pratique "gestion et construction des lieux de culte" mis à disposition, en France, par le Ministère de l'Intérieur, cliquer ici.

Lien.

04/08/2016

Vie juive française au XIXe siècle: un peintre à découvrir au MAHJ

DSC04330.jpg

Si vous êtes parisien, ou si vous prévoyez un passage à Paris prochainement, précipitez-vous pour découvrir l'expo Edouard Moyse (1827-1908), proposée pour la première fois au public par le MAHJ (Musée de'Art et d'Histoire du Judaïsme).

Ce peintre français, d'origine lorraine (Nancy, ma ville de coeur), a peint de manière tout à fait remarquable la vie quotidienne des juifs français au XIXe siècle. "Peintre de l'émancipation", doté d'un trait sûr et expressif, d'une esthétique figurative (presque) dénuée de lourdeur pompière, il enchante le regard au travers de ses tableaux didactiques, oscillant entre sensibilité au détail (via ses pastels algériens) et solennité d'ensemble (Grand Sanhédrin de 1868).

Ci-dessus, "Une famille juive insultée par des truands", huile sur toile (photo prise par votre serviteur lundi dernier)

Lien.

28/07/2016

Somme magistrale de Philippe Portier: L’État & les religions en France

livre-portier-e1468836523592.jpgComment faire vivre ensemble des individus égaux en droits et différents par leurs convictions?
Pour répondre à ce défi venu de l’avènement de la modernité et de la déconstruction de l’unité de foi qu’elle a impliquée, la France a instauré, à partir de 1789, un régime «laïque» d’existence politique: l’État se plaçait hier au service de la vérité religieuse ; on lui assigne désormais de simplement assurer, dans l’ordre, la liberté de conscience de ses assujettis.


Ce régime de sécularité ne s’est pas axé toutefois dans un modèle unique d’articulation de la relation entre le pouvoir politique et les communautés de croyances. Au cours des deux siècles qui viennent de s’écouler, tout en s’adossant, continûment, au double principe de neutralité de l’État et de liberté de conscience, la politique religieuse de la France a épousé des formes variées, sous la pression des conjonctures politiques, et, plus encore, des transformations de la figure même de la modernité.
Ce magistral ouvrage de Philippe Portier, directeur du GSRL, se propose de rendre compte de ces mutations, en repérant, depuis la Révolution, trois grands moments dans l’agencement de la laïcité.

Pour lire la suite, cliquer ici (lien).

27/07/2016

Pluralisme religieux, différence chrétienne: la cible de DAECH

perehamel.png

L'assassinat barbare, hier, du prêtre catholique Jacques Hamel, octogénaire, à St Etienne du Rouvray, en Normandie, par des tueurs se réclamant de DAECH, surprend certains. Mais depuis plusieurs années, les chrétiens d'Orient ne cessaient de répéter à leurs interlocuteurs occidentaux: "aujourd'hui c'est nous, demain ce sera vous".

L'objectif de DAECH, mais aussi du terreau wahhabite qui imprègne une large partie de la péninsule arabique, est de remplacer le pluralisme religieux par le règne d'une seule foi, l'islam sunnite hanbalite radical tel que des religieux extrémistes le comprennent. En France, on a très longtemps sous-estimé les persécutions/discriminations subies par les chi'ites, juifs et les chrétiens (entre autres) au Proche et Moyen-Orient, voire en Afrique du Nord. Des organismes comme Portes Ouvertes, côté protestant (lien), ou Aide à l'Eglise en Détresse, côté catholique (lien), prêchaient dans le désert, face à des politiques à l'oreille pour le moins distraite.

Pour ouvrir les yeux du public et des décideurs, signalons le rôle considérable que pourrait jouer, s'il montait en puissance, l'Observatoire Pharos sur le pluralisme religieux, créé en 2011 sous un angle laïque très bienvenu. Son  site internet est actuellement en travaux (lien).

Quant au CNRS, il n'a jamais "fléché", aux concours, un poste sur les enjeux du pluralisme religieux et de la liberté religieuse/de conscience. Les sciences sociales, en France, ont leur part de responsabilité dans la sous-évaluation constante, depuis trente ans, des enjeux de pluralisme/liberté religieuse.

20/07/2016

France: deux incendies d'églises évangéliques en moins de deux mois

CnPBif1WEAE9iDd.jpgIl s'est passé moins de deux mois (55 jours exactement) entre l'incendie criminel d'une église évangélique à Manosque (18 mai 2016) et l'incendie (possiblement criminel) d'une autre église évangélique à Calais (12 juillet 2016). Toutes deux sont rattachées aux Assemblées de Dieu (ADD), principale dénomination pentecôtiste française.

Devant ces faits très graves, notons que le Ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a réagi par un communiqué de soutien à la suite du second incendie. Le CNEF (Conseil National des Evangéliques de France) a également réagi rapidement, à chaque fois, par un communiqué.

La Fédération Protestante de France est, elle, restée silencieuse, contrairement aux usages lors des mandats précédents, où la FPF réagissait aux atteintes faites aux églises protestantes, même si celles-ci ne lui sont pas rattachées.

Rappelons qu'un fil Twitter permet de documenter ces questions (ProTestLaïque).

 

13/07/2016

Alsace-Moselle: vers l'abrogation du délit de blasphème

maxnewsworldtwo336678.jpgEn France, le délit de blasphème, ou assimilé, a souvent été utilisé pour restreindre les libertés (cf. le très bon livre de Jean Boulègue, Le blasphème en procès). Dans bien des pays, il est toujours utilisé comme arme contre les minoritaires, notamment au Pakistan, où il est responsable de l'incarcération de nombreux chrétiens, notamment Asia Bibi, toujours emprisonnée (lien).

C'est pourquoi, au nom de la laïcité, un amendement (833) a été déposé puis adopté, à l'Assemblée Nationale, pour supprimer le délit de blasphème toujours en vigueur dans le droit local d'Alsace-Moselle.

Mais la Navette parlementaire (AN/Sénat) doit encore faire son travail avant une adoption définitive, ouvrant vers l'étape (logique) suivante: mettre enfin un terme au financement discriminatoire par l'argent public de certains clergés, en Alsace-Moselle. Pour faire mieux coïncider principe et réalité de la laïcité.

21/06/2016

A lire: Minorité et communauté en religion

28682100747450L.jpgQuasiment chaque jour, l'actualité fait état d'une crise liée aux appartenances ou aux revendications religieuses, notamment minoritaires. On évoque alors les demandes et habitudes de différentes communautés ou minorités, mais ces deux notions sont loin d'être univoques : leur signification a varié au fil du temps, et les changements rapides de notre société les rendent encore plus difficiles à cerner.

Grâce à l'ouvrage Minorité et communauté en religion (Presses Universitaires de Strasbourg, 2016), dirigé par Lionel Obadia et Anne-Laude Zwilling, on dispose d'un bel outil pour y voir plus clair sur ces enjeux au coeur du débat social.

 

Lien.

20/06/2016

Antiprotestantisme: le diagnostic du fil Twitter ProTestLaïque

le90WAtZ_400x400.jpgAprès quelques mois de rôdage, il est temps d'inviter ici à s'abonner au fil Twitter @ProLaique, pour PRO TEST LAIQUE. Son objectif est résumé ainsi:

"VIGILANCE et PÉDAGOGIE. Comme l'anticatholicisme, l'antisémitisme, l'islamophobie, l'ANTIPROTESTANTISME affaiblit le pacte laïque. Faisons reculer les peurs!"

On l'aura compris, ce fil vise en priorité à diagnostiquer les expressions d'intolérance contre le protestantisme.

Un an avant les 500 ans de la Réforme protestante, et quelques semaines après l'incendie criminel d'une Église évangélique à Manosque, il est salubre de "mettre de l'huile dans les rouages" plutôt que de "l'huile sur le feu" par une approche informée, sourcée et pédagogique. J'ai le plaisir et le privilège de gérer ce fil, en partenariat avec le CNEF (Conseil National des Evangéliques de France) qui m'en a donné mandat.

Lien.

17/06/2016

France: à quand une VRAIE séparation entre médias écrits et Etat ?

pg-27-sarkozy-1-rex.jpgEn France, la nouvelle a été peu médiatisée, alors qu'elle aurait dû faire les gros titres durant une semaine, et provoquer la mise en retrait de la vie politique de Nicolas Sarkozy. On a appris, début juin, que le document Sarkozy/Kadhafi, tendant à prouver un financement libyen de la campagne du premier, est bel et bien authentique.

Le dictateur aurait donné 50 millions d'euros au candidat de l'UMP. Une bombe! Pourtant, l'écho médiatique est réduit en France. On se demande une fois de plus si l'absence de séparation financière entre Etat et médias écrits n'est pas responsable de ce bien étrange état de fait.

Si toutes les démocraties aident les médias, dans le domaine ciblé de la presse écrite, la France est de loin la plus subventionneuse. La subvention directe à la presse écrite est énorme en France (lien), quasi inexistante en Angleterre ou en Allemagne (lien). Les liens incestueux entre Etat et grands médias pousseraient-ils ces derniers à la prudence, devant un possible futur locataire de l'Elysée?

Une chose est sûre: il faudra un jour en France, après avoir séparé religions et Etat, séparer complètement grands médias écrits de l'Etat, en faisant cesser l'hypocrisie de subventionnements massifs qui compromettent un regard libre.

PS: Coup de chapeau, au passage, à Médiapart, qui s'est vaillamment engagé, à ses risques et périls, dans ce pas de liberté vis-à-vis de la perfusion d'argent public

15/06/2016

A lire: "Dans la République, Dieu a sa place" (Libération)

884340-le-corps-etherique.jpgA lire, relire et faire circuler, cette tribune remarquable que les anthropologues Christophe Pons et Adriane Luisa Rodolpho (CNRS) ont publié dans Libération.

Son titre, intitulé "Dans la République, Dieu a sa place", renvoie à un axe fort du propos, qui vise à rappeler que les religions n'ont jamais été, et ne seront jamais, une réalité purement privée, "car elles sont au fondement du social", ce que l'anthropologie rappelle encore et encore.

Partant de ce constat, les auteurs proposent deux pistes fécondes pour "ne pas rater le rendez-vous pluraliste de demain".

Lien.